SYRIE

Huit soldats tués par un raid aérien de la coalition

Au moins huit combattants pro-régime, dont un iranien, ont été tués le week-end par un raid aérien visant leur convoi dans le sud syrien, non loin d'Al-Tanaf où se trouve une base de la coalition internationale, selon une ONG. Le raid s'est produit dans la nuit de samedi à dimanche, tuant un combattant iranien, quatre Syriens, et trois autres étrangers, Afghans ou Irakiens, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). «Un convoi de forces iraniennes et de milices alliées a été touché par des frappes aériennes, alors qu'il passait près de la région d'Al-Tanaf», a précisé cette ONG basée à Londres. «On ne sait pas s'il s'agit d'avions de la coalition internationale», emmenée par Washington pour lutter contre le groupe Etat islamique (EI). Sollicitée, la coalition a indiqué que des «tirs de forces inconnues» avaient atterri «sur Al-Tanaf, sans (provoquer de) dégâts» mais «les forces de la coalition n'ont pas riposté».
La base d'Al-Tanaf est utilisée pour des opérations anti-EI, mais des rebelles extrémistes syriens y ont aussi été entraînés. Ces dernières années, plusieurs raids meurtriers attribués à la coalition ont visé des soldats du régime ou des milices alliées, notamment près d'Al-Tanaf ou dans l'est du pays.
La coalition a défini, en concertation avec les Russes, une zone de déconfliction d'un rayon de 55 kilomètres autour d'Al-Tanaf dans le sud syrien, où des forces spéciales américaines entraînent des groupes terroristes censés participer à la lutte contre l'EI.