YÉMEN

Le gouvernement augmente les salaires et les pensions

Le gouvernement yéménite a annoncé hier une augmentation des salaires pour les fonctionnaires et des pensions pour les retraités au lendemain d'une manifestation à Aden (sud) contre l'augmentation du coût de la vie dans ce pays déchiré par un conflit meurtrier sur fond de chute de la monnaie locale, le riyal, ont rapporté des médias.
L'annonce a été faite après que des centaines de Yéménites ont manifesté dimanche dans la grande ville d'Aden (sud), qui sert de capitale de facto du gouvernement, ont brûlé des pneus et bloqué les routes principales en appelant à la désobéissance civile. Depuis plus d'un an, le gouvernement est incapable de payer des salaires et le riyal a perdu plus des deux tiers de sa valeur par rapport au dollar depuis 2015, date à laquelle l'Arabie saoudite et ses alliés sont intervenus contre le groupe Ansarullah (Houthis). En janvier, l'Arabie saoudite, qui mène une coalition soutenant le président Abd Rabbo Mansour Hadi, a annoncé un plan de sauvetage de 2 milliards de dollars au profit de la Banque centrale yéménite.
Le riyal s'est brièvement redressé, mais il a chuté de 36% depuis.
Le conflit au Yémen a fait quelque 10 000 morts depuis 2015, en majorité des civils, et plongé plus de huit millions de personnes dans une situation de quasi famine. Il s'agit de la pire crise humanitaire au monde, selon l'ONU.