EXACTIONS DE L'ARMÉE ISRAÉLIENNE DURANT LE MOIS D' AOÛT

Quelque 484 Palestiniens dont 62 enfants arrêtés

Quelque 484 Palestiniens de différentes régions des territoires palestiniens occupés ont été arrêtés par les forces militaires de l'occupation israélienne durant le mois d'août écoulé, dont 62 enfants et 18 femmes, a rapporté mardi l'agence de presse palestinienne Wafa. Le Club des prisonniers palestiniens, l'institution de soutien aux prisonniers et des droits de l'Homme «Addameer» ainsi que la Commission des affaires des prisonniers ont indiqué, dans une fiche d'information commune, que 118 Palestiniens ont été arrêtés à Al-Qods occupée, 85 autres à Ramallah, 80 à Al-Khalil, 25 à Jénine, 40 à Beitlehem, 55 à Naplouse, 16 à Toulkaram, 19 à Qalqilya, 7 à Tubas, 6 à Salfit, 15 à Areha et 18 dans la bande de Ghaza. Par conséquent, le nombre des prisonniers palestiniens détenus dans les prisons israéliennes a atteint 6000 dont 51 femmes y compris deux filles mineures et 300 enfants, au 31 août. D'autre part, 100 ordres de détention administrative ont été publiés par les forces de l'occupation, dont 41 nouveaux, portant le nombre global de détenus administratifs à 430. Durant la même période, les détenus administratifs palestiniens poursuivaient leur refus de cette politique de détention. Dix d'entre eux, avaient entamé une grève ouverte de la faim. Depuis le début de l'année en cours, l'occupation a arrêté 90 femmes et jeunes filles palestiniennes, alors que 156 autres ont été arrêtées en 2017, s'ajoutant à 164 femmes détenues l'année d'avant et 106 autres en 2015. Le nombre a atteint les 10,000 femmes détenues depuis 1967. Elles subissent, selon les mêmes sources, «toutes formes de torture (physique, psychologique), et un interrogatoire de longues heures». Les responsables, dénoncent d'autre part, l'imposition d'amendes exhaustives à l'encontre des prisonniers palestiniens.