Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 29 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 27 °C
32
 Alger Min 19 °C Max 27 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
32
 Annaba Min 22 °C Max 26 °C
4
 Mascara Min 15 °C Max 29 °C
32
 Ouargla Min 24 °C Max 32 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 30 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 24 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 14 °C Max 22 °C
39
 Mila Min 17 °C Max 27 °C
12
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
34
Accueil |Internationale |

LA LIGUE DES OULÉMAS DU SAHEL PRÔNE LA PAIX ET LA RÉCONCILIATION

Des armes contre l'extrémisme

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'ONU n'arrête pas de pousser à la négociationL'ONU n'arrête pas de pousser à la négociation

L'appel s'adresse à tous les acteurs religieux pour «s'impliquer dans la promotion des valeurs de paix et de réconciliation à travers les nouveaux supports de communication, notamment les réseaux sociaux qui sont un terreau fertile de l'enrôlement des jeunes pour la violence».

La ligue des Oulémas, Prêcheurs et Imams du Sahel a appelé, vendredi, tous les acteurs dans le domaine religieux à s'impliquer davantage dans le renforcement de la paix et de la réconciliation, valeurs essentielles face à l'extrémisme violent, a-t-on appris des organisateurs.
Les participants, dans un atelier de formation et de sensibilisation tenu à Agadez au Niger sous le thème «les valeurs et les principes de l'Islam dans la lutte contre le radicalisme et l'extrémisme violent», ont appelé tous les acteurs dans le domaine religieux à «s'impliquer dans la promotion des valeurs de paix et de la réconciliation à travers les nouveaux supports de communication, notamment les réseaux sociaux qui constituent le terreau fertile de l'enrôlement des jeunes pour la violence».
Au terme de trois journées d'échanges et de formation, Ils ont indiqué que la promotion de ces valeurs permettra de prémunir cette catégorie particulièrement visée et de lui fournir les outils nécessaires lui permettant de faire face aux propagateurs de l'obscurantisme et éviter leur endoctrinement».
Par ailleurs, les intervenants ont souligné «la prépondérance du rôle de la famille, des femmes, des jeunes, des mosquées, des zaouïas, des médias et des institutions dans la lutte contre la radicalisation, l'extrémisme violent et la criminalité transfrontalière organisée».
Durant cet atelier, les participants ont, également, indiqué la nécessité de «contribuer à la formation des acteurs sécuritaires dans le domaine religieux, afin de leur permettre d'acquérir des connaissances avérées dans la détection des signes précoces de radicalisation et de leur permettre d'apporter des réponses appropriées».
Il a été, aussi, recommandé d'améliorer l'encadrement de la jeunesse et des femmes à travers le renforcement de la qualité du discours religieux, ainsi que le renforcement de l'enseignement des valeurs et des vertus islamiques dans les programmes d'éducation religieuse.
Les intervenants ont, en outre, incité à «sensibiliser» les acteurs religieux pour une implication plus effective dans la vie quotidienne afin de «montrer l'exemple et de mettre en pratique les enseignements religieux liés aux valeurs et aux vertus islamiques».
Ces acteurs sont également invités à développer et adapter le discours religieux aux réalités de leurs sociétés respectives, afin de le rendre plus «attractif». A ce propos, les imams et les mourchidates, représentant différentes institutions et associations musulmanes d'Agadez, ont saisi cette occasion pour mettre l'accent sur la pertinence du thème choisi et son actualité, tout en dénonçant les multiples tentatives visant à nuire à l'islam et à son image en tant que religion de paix et de tolérance.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha