Prévisions pour le 23 Octobre 2018

 Adrar Min 20 °C Max 31 °C
28
 Laghouat Min 10 °C Max 20 °C
30
 Batna Min 9 °C Max 14 °C
39
 Biskra Min 16 °C Max 25 °C
30
 Tamanrasset Min 18 °C Max 31 °C
30
 Tlemcen Min 12 °C Max 19 °C
28
 Alger Min 16 °C Max 22 °C
39
 Saïda Min 10 °C Max 21 °C
28
 Annaba Min 17 °C Max 21 °C
39
 Mascara Min 12 °C Max 21 °C
28
 Ouargla Min 17 °C Max 23 °C
30
 Oran Min 16 °C Max 24 °C
28
 Illizi Min 17 °C Max 28 °C
28
 Tindouf Min 18 °C Max 21 °C
26
 Khenchela Min 8 °C Max 14 °C
28
 Mila Min 12 °C Max 18 °C
39
 Ghardaïa Min 14 °C Max 22 °C
30
Accueil |Internationale |

JOURNALISTE DISPARU

Ankara veut fouiller le consulat saoudien

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le journaliste a disparu après son entrée au consulatLe journaliste a disparu après son entrée au consulat

le gouvernement turc a transmis une demande d'investigation dans les locaux diplomatiques saoudiens par l'entremise de l'ambassadeur lui-même convoqué au ministère des Affaires étrangères.

L'affaire Kasshoggi, du nom du journaliste saoudien Jamal Kasshoggi, disparu depuis une semaine après son entrée dans la représentation consulaire de l'Arabie saoudite à Istanbul, risque de donner des sueurs froides aux dirigeants du Royaume saoudien qui ont multiplié les démentis et les contestations des versions avancées par les autorités turques. Selon la police d'Ankara, ce sont des membres d'une équipe spécialement venue de Riyadh qui ont procédé à la liquidation du journaliste contestataire dont la dépouille reste encore introuvable.
Les autorités turques ont demandé hier à fouiller le consulat saoudien d'Istanbul, convaincues que la victime doit s'y trouver encore. Elles ont effectué cette demande après que le prince héritier en personne en ait lancé l'idée, de manière à écarter toute suspicion, voire une mise en cause. Mais la situation a évolué d'une façon tout à fait différente puisque le gouvernement turc a transmis une demande d'investigation dans les locaux diplomatiques saoudiens par l'entremise de l'ambassadeur lui-même convoqué au ministère des Affaires étrangères qui a cependant tenu à relativiser l'information en affirmant que le diplomate a simplement été «invité».Une source anonyme du MAE turc a indiqué que la demande portait sur une attente formelle de «totale coopération» saoudienne «dans le cadre de l'enquête» actuellement menée et dont le président Recep Tayyip Erdogan a déjà déclaré qu'il se prononcerait sur les suites à donner à cette affaire délicate une fois les résultats obtenus. Jamal Khasshoggi, journaliste critique du pouvoir saoudien, collaborait avec le Washington Post et il s'est rendu au consulat la semaine dernière, jour pour jour, pour des démarches administratives. Selon la police turque, il n'en est jamais ressorti. Evoquant les premiers résultats de l'enquête en cours, de hauts responsables turcs ont affirmé samedi dernier qu'il a bel et bien été assassiné dans l'enceinte du consulat devant lequel son épouse l'attendait, en vain. Des propos que l'Arabie saoudite a aussitôt rejetés, les qualifiant de «dénués de fondement».
Mais l'affaire est en train de prendre une tournure internationale puisque la France, pays allié de l'Arabie saoudite, a réclamé hier que le sort du journaliste saoudien soit éclairci «le plus rapidement possible». Dans une déclaration, le Quai d'Orsay affirme même que «la France est préoccupée par la disparition de M. Jamal Khasshoggi, personnalité saoudienne reconnue et estimée». Cette réaction est d'autant plus significative que la France a toujours soutenu sans réserve le processus de réformes engagé en Arabie saoudite par le prince héritier Mohamed ben Salmane, reçu avec tous les égards en avril à Paris.
A cela s'ajoute une réaction du Washington Post qui, dans son édition de dimanche dernier, écrit que les Etats-Unis doivent «exiger des réponses fortes et claires» de la part de l'Arabie saoudite sur la disparition et l'assassinat présumé du journaliste saoudien Jamal Khasshoggi. On le voit, l'affaire Kasshoggi ne fait que commencer et elle risque fort d'ébranler les murs du Palais royal saoudien.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha