Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Internationale |

EN RIPOSTE À DES ATTAQUES ISRAÉLIENNES CONTRE LA SYRIE

Les systèmes S-300 sont entrés en action

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La Russie a accusé hier Israël de «violation grossière de la souveraineté» de la Syrie dont le territoire a été visé la veille par des frappes aériennes israéliennes. Le ministère russe des Affaires étrangères a fait part de sa «plus grande préoccupation» devant ces frappes.

Le sénateur russe, Alexei Pouchkov, a déclaré hier que la fourniture de systèmes russes S-300 à Damas avait «considérablement» accru la capacité de la défense anti-aérienne syrienne à repousser des tirs de missiles, ont rapporté des médias russes.»Compte tenu de la réaction rapide et efficace de la DCA syrienne aux attaques aux missile, les batteries S-300 ont considérablement accru la capacité de la Syrie à repousser les tirs de missiles ennemis», a souligné M. Pouchkov dans son compte Twitter au lendemain de l'agression menée par l'aviation israélienne contre la Syrie, a indiqué l'agence russe Sputnik.
Selon l'agence syrienne Sana, l'attaque a été réalisée par l'aviation israélienne et provenait de l'espace aérien libanais, précisant que les raids ont fait trois blessés parmi les militaires syriens et ont endommagé un dépôt de munitions.
L'agence de presse libanaise (NNA) a signalé, quant à elle, que des avions israéliens avaient pénétré dans l'espace aérien du Sud Liban avant de lancer plusieurs frappes contre des cibles en Syrie.
L'attaque, selon l'armée russe, «s'est produite au moment où deux avions de ligne non originaires de Russie s'apprêtaient à atterrir aux aéroports de Beyrouth (Liban) et de Damas (Syrie)», a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, dans un communiqué. «Les frappes ont de nouveau été effectuées par l'armée israélienne 'sous la protection'' des avions de ligne», a poursuivi la diplomatie russe.»Afin d'empêcher une tragédie», des restrictions concernant le recours aux systèmes de défense antiaérienne ont alors été imposées aux forces gouvernementales syriennes, ce qui a permis aux aiguilleurs de ciel à Damas de rediriger l'un des avions vers la base aérienne russe de Hmeimim (nord-ouest), a assuré M. Konachenkov.
L'aviation israélienne a utilisé 16 bombes au cours de ces frappes, selon Moscou, dont 14 ont été détruites par les systèmes syriens de défense antiaérienne, affirme l'armée russe. Les frappes ont fait trois blessés parmi les militaires syriens, ajoute-t-elle.
Cette attaque sans précédent ayant duré près d'une heure et demie, selon les médias locaux, survient au moment où l'armée russe a procédé à l'installation de nouveaux systèmes de défense antiaérienne en Syrie (S.300), permettant à Damas d'assurer la sécurité de son territoire.
Cette décision avait été prise par les autorités russes en réaction au crash de l'avion Il-20 survenu en septembre dernier près de Lattaquié, provoqué par l'aviation israélienne et ayant causé la mort de 15 officiers supérieurs russes en mission en Syrie.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha