Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Internationale |

REPRÉSENTANT DE L'UA LORS DE LA PRÉSIDENTIELLE AU MADAGASCAR

Le rôle de Lamamra salué

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'Union européenne avait déjà reconnu le rôle de Lamamra à MadagascarL'Union européenne avait déjà reconnu le rôle de Lamamra à Madagascar

«L' action déterminante» du diplomate algérien a été saluée, jeudi dernier, par la secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie.

La secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie a salué, jeudi dernier, «l'action déterminante» du diplomate algérien, Ramtane Lamamra, en qualité de Haut représentant de l'Union africaine lors de l'élection présidentielle à Madagascar qui s'est déroulée dans un «climat apaisé». «La secrétaire générale salue, par ailleurs, le rôle significatif de l'Union africaine qui, à travers l'action déterminante de son Haut représentant, Ramtane Lamamra, a contribué aux côtés des Nations unies, de la Sadc et des autres partenaires internationaux, à la tenue de l'élection présidentielle dans un climat apaisé», a affirmé la secrétaire générale Louise Mushikiwabo, dans un communiqué. L'ancien ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra avait été chargé, en septembre dernier, par le président de la Commission africaine Moussa Faki Mahamat d'une mission dont l'objet était d'«évaluer la situation dans le pays» et d'«appuyer le processus en cours», à l'approche d'une élections présidentielle a priori mouvementée compte tenu de la situation politique qui prévalait à Madagascar. Il est à noter que cette nomination avait été faite à la suite d'une demande de la partie malgache adressée à l'UA qui a décidé d'une mission d'évaluation.
Le président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a ainsi dépêché à Madagascar son haut représentant, l'ancien ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, pour d'une part, évaluer la situation et, d'autre part, appuyer le processus en cours dans ce pays. Décision qui avait consacré un entretien préalable entre Moussa Faki Mahamat et le président du Sénat malgache qui a exprimé sa reconnaissance à l'Union africaine pour l'appui apporté en vue de surmonter la crise politique dans son pays et son implication continue et active.
M.Rivo Rakotovao assumait alors le rôle de président par intérim de Madagascar, dans l'attente d'une tenue de l'élection présidentielle initialement prévue le 7 novembre pour le 1er tour et le 19 décembre 2018 pour le deuxième tour, avant un report sine die. En mandatant Ramtane Lamamra, l'Union africaine a pris l'engagement d'accompagner Madagascar pour l'organisation d'élections libres, transparentes et crédibles. Or, l'émissaire de l'UA avait déjà conduit la médiation de la crise d'avril et mai dernier 2018 à Madagascar, au cours de laquelle les principales parties malgaches avaient accepté un accord politique en vue de la tenue d'une élection présidentielle à la date prévue par la Constitution ainsi que la désignation d'un Premier ministre consensuel.
Ramtane Lamamra a donc été appelé à évaluer la situation post-accord politique dont il a été le principal facilitateur et il était naturel qu'il poursuive ses efforts en vue de sortir la grande île de la situation de crise dans laquelle elle se trouvait. «La mission principale attribuée au gouvernement post-crise était l'organisation d'une élection présidentielle. Bien que le calendrier électoral soit fixé, ou encore que la liste des candidats à la magistrature suprême soit connue, certains acteurs menacent de saborder le processus», avait alors rapporté le quotidien malgache L'Express, tout en soutenant que «le diplomate algérien aura pour défi d'amener tout le monde à respecter scrupuleusement le plan de sortie de crise». «Exemplaire», avait au bout du compte estimé Lamamra, selon des propos relevés par le même quotidien, au terme d'une visite de courtoisie au président par intérim Rivo Rakotovao.
«Nous sommes en phase de couronnement d'un processus démocratique que je considère comme exemplaire» avait-il en effet conclu avant d'ajouter que «le succès de la démocratie à Madagascar est un succès pour tout le continent africain».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha