Accueil |Internationale |

FRANCE

Douzième mobilisation des Gilets jaunes

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'un dispositif «puissant» serait mis en place pour ce nouveau samedi de mobilisation. Les manifestations à Paris et d'autres villes étaient centrées sur la dénonciation des violences policières, avec un hommage particulier aux Gilets jaunes blessés.

La France se préparait hier à vivre une nouvelle journée de mobilisation, la douzième du genre, des «Gilets jaunes», ce mouvement de contestation de la politique sociale et fiscale du gouvernement qui défraye la chronique dans l'Hexagone et alimente les commentaires ailleurs.
Des manifestations et des rassemblements sont prévus dans plusieurs villes du pays où les forces de l'ordre s'attendent à une mobilisation presque identique à celle de la semaine dernière qui avait rassemblé près de 70 000 personnes sur tout le territoire français. De même, un dispositif sécuritaire analogue à celui des précédents actes sera déployé. Ces derniers samedis, quelque 80 000 policiers et gendarmes, dont 5000 à Paris, ont été mobilisés pour encadrer les manifestations des Gilets jaunes.
Lors d'une conférence de presse vendredi, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé qu'un dispositif «puissant» serait mis en place pour ce nouveau samedi de mobilisation partout en France. Selon les médias du pays, les manifestations à Paris et dans d'autres villes de la France devaient être centrées sur la dénonciation des violences policières, avec un hommage particulier aux «Gilets jaunes» blessés depuis le début du mouvement, alors que la polémique sur l'usage des lanceurs de balles de défense (LBD) continue de faire rage avec la décision, annoncée vendredi, du Conseil d'Etat de maintenir leur usage dans les prochaines manifestations. Selon le Conseil d'Etat, «le risque de violences rendait nécessaire de permettre aux forces de l'ordre de recourir à ces armes dites «intermédiaires».
«Une grande marche», déclarée en préfecture, pour mettre à l'honneur les victimes des violences policières sera organisée à Paris. D'autres rassemblements «contre les violences policières» ont également eu lieu dans plusieurs villes du pays comme Nancy et plus particulièrement Valence où un rendez-vous a été donné sur les réseaux sociaux deux jours plus tôt.
Les «Gilets jaunes» maintiennent donc leur mobilisation, pour le douzième samedi consécutif, alors que se poursuit le grand débat national lancé par le gouvernement en réponse à leurs revendications.
Les «Gilets jaunes» mènent depuis plus de deux mois une mobilisation inédite sous forme de rassemblements et de manifestations. Chaque samedi, ils sont des dizaines de milliers à investir les rues des principales villes de France, notamment de Paris, épicentre de la contestation.
Face à cette protesta, l'exécutif français a annoncé des mesures sociales d'un coût évalué à 10 milliards d'euros et lancé un «Grand débat national» autour des principales questions sujettes à la contestation sociale.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha