Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Internationale |

ACCORD SUR LE REDÉPLOIEMENT À HODEIDA

La crise yéménite au menu du Conseil de sécurité

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les parties belligérantes au Yémen ont convenu de la première phase de retrait des troupes de la ville portuaire stratégique de Hodeïda, afin de permettre d'acheminer la nourriture et l'aide médicale aux populations, alors que le Conseil de sécurité de l' ONU a prévu une séance aujourd'hui sur la crise au Yémen. Le gouvernement yéménite et les représentants du mouvement Ansarullah (Houthis) se sont entretenus dimanche lors de pourparlers sur Hodeida, sous les auspices de l'ONU, s'accordant sur la première phase de retrait des troupes, a annoncé l'Onu. Les premiers retraits de troupes de Hodeïda auraient dû intervenir deux semaines après l'entrée en vigueur le 18 décembre d'une trêve conclue en Suède. Si cette dernière est globalement respectée, selon l'ONU, des retards ont été pris, dans le redéploiement des combattants comme dans un échange de prisonniers. Hodeïda, port stratégique sur la mer Rouge, est le point d'entrée de l'essentiel des importations et de l'aide humanitaire internationale au Yémen. Après deux jours de discussion dans cette ville, le gouvernement et les Houthis ont finalisé un accord sur la première phase du redéploiement et sont également parvenus à un accord de principe sur la deuxième phase, a annoncé l'ONU dans un communiqué. Les discussions étaient conduites par l'ex-général danois Michael
Lollesgaard, chef de la mission d'observateurs de l'ONU chargée de faire appliquer la trêve.»
Après des discussions longues mais constructives (...), les parties sont parvenues à un accord sur la phase 1 du redéploiement mutuel des forces», écrit l'ONU dans un communiqué, précisant cependant qu'aucune date n'a été fixée pour le retrait. «Les parties sont également parvenues à un accord de principe sur la phase 2 d'un redéploiement mutuel, qui dépendra de consultations à venir auprès de leurs directions respectives». La première phase prévoit un retrait des ports de Hodeida, Saleef, Ras Issa et de parties de la ville où se trouvent des infrastructures humanitaires. Les Nations unies espèrent que ces derniers développements permettront d'acheminer de la nourriture et de l'aide médicale dans ce pays.
Les Houthis ont déclaré qu'ils allaient dans un premier temps se retirer de la ville portuaire et faciliter l'accès aux réserves alimentaires de secours entreposées dans les Moulins de la mer Rouge.
Cette mesure s'inscrit dans le cadre d'un plan présenté par Martin Griffiths, envoyé spécial de l'ONU en visite au Yémen, et Michael Anker Lollesgaard, directeur de l'équipe de surveillance du cessez-le-feu de l'ONU à Hodeïda, ont-ils ajouté. Le gouvernement yéménite a lui aussi accepté de faciliter l'accès aux Moulins de la mer Rouge, où 51000 tonnes de blé ont été entreposées par le Programme alimentaire mondial dans le but de nourrir plus de trois millions de personnes dans le besoin, selon des médias.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha