Accueil |Internationale |

3 POLICIERS VICTIMES D'UNE BOMBE AU CAIRE

16 terroristes tués dans le Sinaï

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Samedi, 15 militaires ont été tués ou blessés dans une attaque contre un poste de contrôle dans le Sinaï, où l'armée égyptienne a lancé l'année dernière une offensive pour déloger le groupe Etat islamique.

Seize terroristes présumés ont été tués à Al-Arich, dans la péninsule du Sinaï (nord-est), théâtre depuis une année d'une vaste opération des forces de sécurité, a annoncé hier le ministère de l'Intérieur égyptien.
La police égyptienne a découvert deux «cellules terroristes qui planifiaient des opérations terroristes contre des bâtiments et des installations vitaux et contre des personnalités importantes dans la ville d'Al-Arich», a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué, sans préciser quand l'opération s'est déroulée. Les forces de sécurité se sont rendues sur les lieux des deux cellules découvertes, où elles ont riposté à des «tirs nourris», selon la même source.
«Dix d'entre eux (les suspects) ont été tués» dans «une maison désertée du quartier d'al-Obaydate» et six autres dans une maison en cours de construction dans le quartier d'Abou Eita. Le 16 février, 15 militaires ont été tués ou blessés dans une attaque contre un poste de contrôle dans le Sinaï, alors que sept terroristes présumés ont été «éliminés». L'opération «Sinaï 2018» a été lancée il y a un an après un attentat qui avait fait plus de 300 morts dans une mosquée dans le nord de la péninsule.
Cette opération était prévue pour durer trois mois, selon les instructions du président Abdel Fattah al-Sissi à ses forces de sécurité. Au total, plus d'une trentaine de soldats et plus de 550 terroristes présumés sont morts depuis son lancement, selon l'armée.
Par ailleurs, trois policiers ont été tués lundi soir au Caire dans l'explosion d'un engin pendant qu'ils poursuivaient un homme soupçonné d'avoir posé une bombe la semaine dernière près d'une mosquée, selon un nouveau bilan communiqué hier par des sources de sécurité et médicale. Un premier bilan avait fait état dans la nuit de deux policiers tués. Hier matin, deux sources de sécurité et une source médicale ont indiqué qu'un troisième policier avait succombé à ses blessures.
L'explosion, survenue non loin de la mosquée Al-Azhar dans le centre de la capitale égyptienne, a également fait plusieurs blessés et provoqué la mort du suspect pris en chasse, selon le ministère de l'Intérieur.»Alors que des membres des forces de sécurité encerclaient l'homme et étaient sur le point de l'arrêter et de le contrôler, un engin explosif en sa possession s'est déclenché», a expliqué le ministère dans un communiqué diffusé dans la nuit. Dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux hier matin, on peut voir des policiers rattraper un homme à vélo puis une explosion. Les faits se sont déroulés alors que les policiers étaient à la recherche de l'auteur d'une tentative d'attentat à l'explosif près de la mosquée de Guizeh, à l'ouest du Caire, vendredi.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha