Accueil |Internationale |

ESCALADE AU CACHEMIRE

Pakistan et Inde affirment avoir abattu des avions

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La tension s'est brutalement aggravée hier entre l'Inde et le Pakistan qui ont chacun affirmé avoir abattu des avions ennemis, les deux puissances nucléaires répétant toutefois vouloir éviter «l'escalade». Cette poussée de fièvre déclenchée mardi alarme la communauté internationale qui redoute un conflit ouvert entre les deux frères ennemis d'Asie du Sud autour de la région poudrière du Cachemire, pomme de discorde depuis des décennies. Le Premier ministre pakistanais Imran Khan lui-même a fait part de son inquiétude quant à la suite des événements: «Pouvons-nous nous permettre le moindre mauvais calcul avec le genre d'armes que nous avons et que vous avez?», a-t-il interrogé en référence à l'arsenal nucléaire des deux pays. «Si l'escalade commence ici, jusqu'où cela ira-t-il?», a-t-il lancé lors d'un bref discours télévisé hier, renouvelant son appel à New Delhi à «venir à la table des négociations». Les événements se précipitent dans la région depuis que l'armée indienne a affirmé mardi avoir mené une «frappe préventive» contre un camp d'entraînement au Pakistan du groupe islamiste Jaish-e-Mohammed (JeM). Ce groupe rebelle avait revendiqué un attentat suicide au Cachemire indien ayant tué au moins 40 paramilitaires indiens le 14 février. Un «très grand nombre» de combattants ont été tués lors de ce raid, selon New Delhi. Islamabad avait aussitôt dénoncé une «agression intempestive» et promis d'y répondre «à l'heure et à l'endroit de son choix». Les forces armées pakistanaises ont affirmé hier avoir abattu deux avions indiens dans l'espace aérien pakistanais et arrêté deux pilotes, dont l'un, blessé, est à l'hôpital. New Delhi a annoncé avoir abattu un avion pakistanais au Cachemire et «perdu un Mig-21».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha