Accueil |Internationale |

CISJORDANIE

2 Palestiniens tués par les forces israéliennes d'occupation

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La Cisjordanie, territoire occupé depuis plus de 50 ans par Israël, a été le théâtre à partir d'octobre 2015 et pendant des mois d'une vague d'attaques anti-israéliennes commises le plus souvent au couteau par de jeunes Palestiniens isolés, mais aussi perpétrées dans certains cas à la voiture bélier.

Deux Palestiniens ont été tués, hier, par les forces israéliennes en Cisjordanie occupée après avoir mené une attaque à la voiture bélier dans laquelle un soldat et un policier israéliens ont été blessés. Les forces israéliennes ont ouvert le feu sur trois «assaillants» palestiniens, dont deux ont été «neutralisés et un troisième légèrement blessé», selon l'armée israélienne. Le porte-parole de la police a de son côté annoncé que deux Palestiniens avaient été tués. «Les assaillants ont percuté un groupe de soldats qui s'étaient arrêtés sur le bord de la route alors qu'ils quittaient le village» de Kafr Nama, au nord-ouest de Ramallah, a dit l'armée dans un communiqué. «Un officier de l'armée a été grièvement blessé et un garde-frontière a été légèrement touché», a ajouté le communiqué, précisant que «les premiers éléments révèlent qu'il s'agit d'une attaque terroriste».
Le ministère palestinien de la Santé a identifié les deux hommes tués sous le nom d'Amir Mahmoud Darraj et Youssef Anqawi, tous deux âgés de 20 ans. Le maire de Kafr Nama a déclaré que les faits s'étaient produits alors que les soldats étaient en train de quitter le village après une opération destinée à arrêter un suspect palestinien. L'armée israélienne a indiqué avoir arrêté dans la nuit 11 membres actifs du mouvement islamiste Hamas dans le secteur de Ramallah.
Les deux hommes abattus sont soupçonnés d'avoir lancé des engins incendiaires plus tôt dans la soirée à une intersection, a dit l'armée israélienne. Des engins incendiaires ont été retrouvés dans le véhicule ayant servi à l'attaque à la voiture bélier. Dans un communiqué, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dit avoir donné des instructions pour accélérer la procédure de démolition des maisons des assaillants. Israël démolit régulièrement les maisons de Palestiniens auteurs d'attaques anti-israéliennes. Le gouvernement israélien prétend user d'un effet dissuasif de ces destructions sur ceux qui seraient tentés de passer à l'acte. Ceux qui condamnent cette pratique la dénoncent comme relevant du châtiment collectif et affectant des familles qui se retrouvent à la rue.
La Cisjordanie, territoire occupé depuis plus de 50 ans par Israël, a été le théâtre à partir d'octobre 2015 et pendant des mois d'une vague d'attaques anti-israéliennes commises le plus souvent au couteau par de jeunes Palestiniens isolés, mais aussi perpétrées dans certains cas à la voiture bélier et, dans une moindre mesure, à l'arme à feu. Les violences ont notablement diminué d'intensité, mais persistent de manière sporadique.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha