Accueil |Internationale |

RÈGLEMENT DU CONFLIT DU SAHARA OCCIDENTAL

Horst Kohler rencontre Marocains et Sahraouis

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

M. Kohler avait présenté en janvier dernier un briefing au Conseil de sécurité, dans lequel il a invité les parties au conflit, le Maroc et le Front Polisario, à tenir des consultations concernant plusieurs questions liées au processus politique.

La délégation du Front Polisario aux négociations pour le règlement du conflit sahraoui a eu des entretiens, à Berlin, avec l'Envoyé personnel du Secrétaire général au Sahara occidental, Horst Koehler, qui s'était réuni également avec une délégation marocaine, la semaine passée à Paris. Les deux rencontres qu'à eues M.Kohler avec Sahraouis et Marocains s'inscrivent dans le sillage des efforts de l'Onu en vue de relancer le processus de paix entre les deux parties en conflit, le Maroc et le Front Polisario. Il est notamment question, a-t-on indiqué, de briser le statu quo prévalant jusqu'à présent dans le dossier du conflit. La délégation sahraouie à Berlin est conduite par le membre du secrétariat national du Front Polisario, Khatri Addouh, président du Conseil national sahraoui, accompagné de M'hamed Khaddad, coordinateur du Front Polisario avec la Mission de l'Onu pour l'organisation du référendum au Sahara occidental (Minurso), Fatma Elmehdi, ex-présidente du l'Union des femmes sahraouies, Sidi Mohamed Omar, représentant du Front Polisario auprès de l'Onu et Mohamed Ali Zerouali, Conseiller auprès du secrétariat du Front Polisario. La réunion de Berlin reflète la «dynamique active» adoptée par M. Kohler et sa volonté de rompre avec l'impasse dans laquelle le dossier avait été confiné, notamment en raison de l'attitude du Royaume marocain à poursuivre son occupation du Sahara occidental», a-t-on souligné.La délégation du Front Polisario a réitéré, à l'occasion, son «implication sincère et constructive» dans les négociations sous les auspices de l'Onu, à travers son envoyé personnel, Horst Koehler, qui a, sans cesse, exprimé sa volonté à respecter, sans faille, «les droits légitimes du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance». M. Kohler avait présenté en janvier dernier un briefing au Conseil de sécurité, dans lequel il a invité les parties au conflit, le Maroc et le Front Polisario, à tenir des consultations concernant plusieurs questions liées au processus politique. Le responsable onusien avait organisé, les 5 et 6 décembre 2018 à Genève, une première table ronde avec des délégations marocaine et sahraouie, en présence des pays voisins, l'Algérie et la Mauritanie, alors qu'il est attendu l'annonce de la date de la deuxième table ronde prévue courant mars 2019. A ce titre, le Front Polisario a réitéré sa disponibilité à engager des négociations directes dans un esprit constructif et sérieux sous les auspices des Nations unies en vue de trouver une solution pacifique, juste et durable garantissant le droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale de l'Onu.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha