Accueil |Internationale |

TUNISIE

15 bébés morts d'une infection nosocomiale

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Quinze bébés sont décédés des suites d'une infection contractée dans une maternité publique en Tunisie, selon un nouveau bilan annoncé vendredi par la commission d'enquête chargée d'identifier les causes de ces décès. Sur les 22 nourrissons décédés dans ce service de néonatalogie du 6 au 15 mars, «15 de ces décès sont liés directement ou indirectement à l'infection bactérienne», a précisé le président de cette commission Mohamed Douagi dans une conférence de presse. Lundi, le ministère de la Santé avait annoncé la mort de 12 bébés d'une infection nosocomiale dans la maternité du complexe hospitalier de Rabta dans la capitale Tunis. Cette affaire a déclenché de vives critiques contre la gestion du secteur de la santé publique dans le pays. Une page Facebook nommée «Balance ton hôpital» a publié ces derniers jours des témoignages accablants sur la saleté, les défaillances dans la gestion du personnel ou encore le manque de matériel et de moyens dans de nombreux hôpitaux publics. «Tout le secteur de la santé est dans un état d'urgence!», avait tonné Sonia Ben Cheikh, ministre de la Santé par intérim nommée après le drame. Son prédécesseur Abderraouf Chérif, en place depuis quelques mois seulement, a démissionné.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha