VENEZUELA

Moscou s'oppose à toute ingérence américaine

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov a déclaré dimanche soir que son pays était opposé à toute ingérence militaire au Venezuela et qu'il défendrait cette position durant sa rencontre avec le représentant spécial américain Elliott Abrams, prévue aujourd'hui à Rome, a rapporté, hier, l'agence de presse Sputnik. «Il y a un certain nombre de positions que nous souhaitons communiquer à la partie américaine, notamment l'inadmissibilité d'une ingérence militaire américaine, et l'inadmissibilité de toute autre forme de pression sur les autorités légitimes de Caracas», a souligné M. Ryabkov cité par Sputnik. Le diplomate russe a indiqué qu'il discuterait également avec M. Abrams des pressions exercées par les Etats-Unis sur les affaires entre les entreprises russes et vénézuéliennes, et a réitéré que la Russie continuerait à coopérer avec le Venezuela dans les secteurs de l'énergie et de la défense. Le département américain du Trésor a imposé des sanctions contre Evrofinance Mosnarbank, une banque basée à Moscou et détenue conjointement par des sociétés d'Etat russes et vénézuéliennes pour avoir «tenté de contourner les sanctions américaines contre le Venezuela». Le ministère russe des Affaires étrangères a réagi en déclarant que ces sanctions, imposées en dehors du cadre du Conseil de sécurité des Nations unies, ne pouvaient en aucun cas être considérées comme légitimes. Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a accusé quant à lui le géant pétrolier russe Rosneft de continuer à acheter du pétrole à PDVSA, la compagnie du Venezuela, malgré les sanctions américaines.