Accueil |Internationale |

GHAZA

L'ONU demande à Israël de revoir ses règles militaires

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Des enquêteurs nommés par le Conseil des droits de l'homme des Nations unies ont demandé lundi à Israël de réviser ses règles d'engagement militaires, à l'approche du premier anniversaire du début des manifestations organisées dans la bande de Ghaza et qui ont causé la mort de dizaines de Palestiniens et blessé des milliers d'autres. Le président de la Commission d'enquête sur les manifestations de 2018 dans les territoires palestiniens occupés, Santiago Canton, a expliqué que selon les règles d'engagement militaires israéliennes, les manifestants «peuvent être touchés à tout moment dans la jambe». La Commission d'enquête estime avoir trouvé «des motifs raisonnables de penser que les forces de sécurité israéliennes ont commis de graves violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire». Lors des manifestations de l'année dernière à Ghaza,189 Palestiniens ont été tués, dont 183 par balles réelles. Parmi les victimes, des enfants, des personnes handicapées - dont un double amputé tué dans son fauteuil roulant - des journalistes et du personnel médical. Moins de deux semaines avant l'anniversaire du début des manifestations, la Commission d'enquête appelle la communauté internationale à éviter davantage de morts. «Il est important qu'Israël modifie les règles d'engagement et mette fin aux tirs», a dit M.Santiago lors d'une conférence de presse, à Genève.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha