Accueil |Internationale |

ACCUSANT DES BANQUES SAOUDIENNES ET ÉMIRATIES DE MANIPULATIONS

Le Qatar saisit la justice à Londres et New York

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le Qatar a déclaré hier avoir intenté trois actions en justice à Londres et à New York notamment contre des banques saoudienne et émiratie pour tentative de nuire à la monnaie et à des obligations qataries. Doha, qui fait l'objet d'un embargo de certains de ses voisins du Golfe depuis près de deux ans, a également intenté une action en justice contre la Banque Havilland basée au Luxembourg. «Une action en justice a été intentée contre la Banque Havilland à Londres pour son rôle dans l'élaboration d'un plan d'attaque contre la monnaie du Qatar et ses marchés financiers», a déclaré un communiqué du gouvernement qatari. «Une action distincte a été intentée à New York contre deux institutions financières qui se sont livrées à des manipulations des marchés financiers, la First Abu Dhabi Bank et la Samba Bank», selon le communiqué. La First Abu Dhabi Bank est le plus grand prêteur des Emirats arabes unis, tandis que Samba est l'une des principales banques d'Arabie saoudite. En juin 2017, ces deux pays, ainsi que Bahreïn et l'Egypte, ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, l'accusant de soutenir des groupes islamistes radicaux et de se rapprocher de l'Iran. Doha a rejeté ses accusations.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha