Accueil |Internationale |

L'IRAN RÉAGIT À LA DÉCISION AMÉRICAINE CONTRE LES GARDIENS DE LA RÉVOLUTION

Washington est "à la tête du terrorisme" mondial

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le président iranien Hassan Rohani a accusé, hier, les
Etats-Unis d'être «à la tête du terrorisme international», au lendemain de la décision prise par Washington de classer les Gardiens de la Révolution iraniens comme une «organisation terroriste». Condamnant cette mesure, M. Rohani a affirmé que les Gardiens de la Révolution, armée idéologique de la République islamique d'Iran, étaient engagés dans la «lutte contre le terrorisme», et ce «depuis leur création». «Qui êtes-vous pour qualifier de terroristes les institutions révolutionnaires» iraniennes, a lancé M. Rohani, lors d'un discours retransmis en direct par la télévision d'Etat.
M. Rohani a tenu ces propos à l'occasion d'une cérémonie marquant la journée iranienne de la technologie nucléaire à laquelle assistaient plusieurs représentants des Gardiens de la Révolution, dont c'était également la journée nationale. Lors d'une rencontre avec des membres de ce corps, le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei a affirmé que les Gardiens étaient «à l'avant-garde de la résistance à l'ennemi, tant aux frontières» de l'Iran qu'«à des milliers de kilomètres», en Syrie, ou encore dans la «sphère politique» iranienne, selon son site Internet officiel.»Qui, dans le monde d'aujourd'hui, propage et encourage le terrorisme?» s'est-il interrogé, accusant l'Amérique de cacher «les dirigeants de l'EI».
M. Rohani a également pris à partie les autorités américaines à propos de la catastrophe du vol 655 d'Iran Air, dans laquelle ont péri 290 personnes en juillet 1988, lorsque l'appareil a été abattu au dessus du Golfe, «par erreur» selon Washington, par un missile tiré par un navire de guerre américain. «Qui peut accepter que vous ayez confondu un avion de ligne Airbus en phase d'ascension avec la trajectoire d'un F-14», a-t-il dit, accusant Washington d'avoir délibérément abattu l'avion. «Vous vouliez dire à la nation iranienne: nous n'avons aucune ligne rouge. Nous tuons aussi des enfants. Nous tuons aussi des femmes. Nous réduisons aussi en miettes des passagers innocents. Votre message est un message terroriste adressé au monde entier», a asséné M. Rohani. La décision américaine vise à entraîner une «difficulté accrue pour les Etats susceptibles de commercer avec l'Iran et qui seront accusés par Washington de financer le «terrorisme».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha