{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Nigeria

Deux soldats tchadiens tués dans des combats avec des terroristes

Au moins deux soldats tchadiens ont été tués dans des échanges de tirs entre des éléments de la force régionale et des terroristes dans le nord-est du Nigeria, ont affirmé vendredi des sources civiles et sécuritaires. Des affrontements ont éclaté jeudi avec des éléments du groupe terroriste autoproclamé Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) pendant une opération conjointe des troupes tchadiennes et nigérianes dans le village d’Ari-Gambori (Etat du Borno). «Deux soldats tchadiens ont perdu la vie dans les combats au cours desquels les terroristes ont été mis en déroute», a déclaré un officier nigérian. Selon cette source, les soldats ont intercepté les terroristes après avoir été informés que ceux-ci, équipés de véhicules montés de mitrailleuses lourdes, préparaient une attaque contre des positions militaires. «Les forces de la coalition ont maîtrisé les insurgés et en ont tué plusieurs. Deux soldats tchadiens ont également été tués», a témoigné un habitant, Abdu Goni. Deux véhicules appartenant aux terroristes ont été détruits et deux autres récupérés par les soldats et emmenés dans la ville-garnison de Monguno, à 45 km, a-t-il déclaré. ISWAP a mené plusieurs attaques ciblant l’armée et les populations civiles dans la région ces derniers mois, privilégiant les embuscades sur les routes. La semaine dernière, 11 soldats nigérians ont ainsi été tués et 16 blessés lors d’une embuscade tendue à une patrouille militaire dans le village de Mauri. Cette stratégie fait suite à la création récente de «grands camps» militaires, après que l’armée a subi de très lourdes pertes humaines et matérielles dans les attaques répétées contre ses positions depuis trois ans.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours