{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Ce soir, la Tunisie aura un nouveau président

L’appel du changement

Rien n’est véritablement joué et il faudra attendre les résultats de ce soir pour avoir une idée de la répartition future des rôles, sachant que les mouvements de jeunes ont été déterminants dans la nouvelle configuration politique du pays.

La présentation des recours contre certains résultats des élections législatives va se poursuivre jusqu’à demain, selon le porte- parole du tribunal administratif de Tunisie mais le branle-bas de combat concerne, d’abord et surtout, le déroulement du scrutin du deuxième tour de la présidentielle, aujourd’hui même. La Télévision nationale tunisienne (Wataniya 1) a annoncé à cet égard mettre les petits plats dans les grands, revendiquant un rôle de « première source d’informations officielles sur l’ensemble du processus électoral ».
Ainsi, elle annonce que « toutes les données, les statistiques et les résultats du scrutin d’aujourd’hui, estimés à la sortie des urnes par le cabinet de sondages Sigma Conseil, seront présentés par la chaîne tout au long de la journée et jusque tard dans la nuit (2 heures du matin ). Tout au long de la journée, ses 100 journalistes et 300 techniciens œuvreront à la réalisation de 11 flashs à partir des principaux bureaux de vote, dans la capitale et dans d’autres chefs-lieux de gouvernorats, tout en assurant une couverture étroite des dépouillements et des réactions dans les rangs des partisans de chacun des candidats ainsi que celles de la rue. Cerise sur le gâteau, seront interrogés sur le plateau et dans les diverses circonscriptions, des universitaires, des artistes et des personnalités politiques de premier plan afin d’affiner les analyses et de multiplier les témoignages.
Tout cela pour dire l’engouement passionné et passionnant des Tunisiennes et des Tunisiens pour ce nouveau rendez-vous électoral déterminant pour la suite des évènements, compte tenu de la complexité de la scène politique du pays, à la lumière des résultats définitifs des récentes législatives. Convaincu d’avoir emporté la course des législatives, Rached Ghannouchi et son parti Ennahdha travaillent déjà à concocter le programme du prochain gouvernement qui pourrait être conduit, affirment-il, par un « indépendant ». Il y a donc dans l’air un soupçon de tractations du côté de cette frange qui est sortie le vent en poupe du scrutin législatif. Ignorant la déclaration du chef du gouvernement actuel, Youssef Chahed, qui avertit qu’il votera aujourd’hui contre la corruption, Ghannouchi travaille à compléter les 52 sièges remportés par son parti avec le concours des indépendants, puisque les partis traditionnels comme le Courant démocratique, Tahya Tounes et le Parti destourien libre disent refuser une alliance avec les islamistes. Quant à Qalb Tounes, la messe était dite, plusieurs semaines avant même la tenue des deux scrutins qui ont ébranlé les assises politiques du pays.
Ennahdha qui n’a pas apprécié sa mise en cause durant le débat de vendredi soir entre Nabil Karoui et Kaïs Saïed dans l’affaire de l’appareil secret responsable de l’assassinat des deux grandes figures de la gauche tunisienne, la dénonçant vivement dans un communiqué, fait le choix d’une compétence économique non partisane pour conduire le prochain gouvernement, mais le pari est loin d’être gagné car il faudra compter avec l’atomisation spectaculaire de la future Assemblée des représentants du peuple ( ARP ). En somme, rien n’est véritablement joué et il faudra attendre les résultats de ce soir pour avoir une idée de la répartition future des rôles, sachant que les mouvements de jeunes ont été déterminants dans la nouvelle configuration politique du pays. En témoigne leur ruée, hier, vers leur ville natale pour y accomplir leur devoir électoral et pousser à la roue les prochaines instances dirigeantes, très attendues au plan des changements sociétaux et économiques.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours