{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

ONU

Le Liban paie des arriérés et récupère son droit de vote

Après avoir payé des arriérés à l’ONU, le Liban a récupéré lundi son droit de vote à l’Assemblée générale des Nations unies qu’il avait, pour la première fois de son histoire, perdu la semaine dernière en raison d’une dette excessive. «Le Liban vient juste de faire un versement. Avec ce versement, les droits de vote du Liban ont été pleinement récupérés» par ce pays, a annoncé le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric. Selon une source diplomatique, le Liban a versé 1.310.466 dollars à l’ONU. Dans une lettre du secrétaire général Antonio Guterres au président de l’Assemblée générale, le chef de l’ONU indiquait que le Liban devait verser 459.008 dollars pour récupérer son droit de vote. Dans un tweet, l’ambassadrice du Liban aux Nations unies, Amal Moudallali avait annoncé, sans donner de chiffre, que «le Liban avait payé ce qui était dû» et que «tout était de retour à la normale». L’article 19 de la Charte des Nations unies prévoit une suspension de vote à l’Assemblée générale pour les pays dont le montant des arriérés est égal ou supérieur à la contribution due pour les deux années complètes écoulées. Vendredi, l’ONU avait annoncé que dix pays dont le Liban étaient suspendus de leur droit de vote à l’Assemblée générale. Trois pays (Comores, Sao Tome et Principe et Somalie) échappent à la suspension, à cause des circonstances indépendantes de leur volonté, comme le prévoit l’article 19.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours