Venezuela: les autorités saisissent l'usine de General Motors

Le constructeur automobile américain General Motors a annoncé jeudi avoir dû arrêter ses activités au Venezuela et y licencier ses 2.678 employés, après la saisie de son usine et de ses véhicules par les autorités du pays. Mercredi, l'usine a été "saisie de façon inattendue par les autorités vénézuéliennes, ce qui a empêché la poursuite normale des opérations", a déclaré la porte-parole du constructeur au Brésil, Julia Bastos. Par ailleurs, "les voitures (de l'usine) ont été confisquées illégalement", a-t-elle ajouté.