Palestine: El Qods occupée "n'est pas à vendre"

La Présidence palestinienne a déclaré mercredi qu'El Qods occupée n'était "pas à vendre", en réaction à la menace du président américain Donald Trump de supprimer l'aide financière américaine de 300 millions de dollars si les Palestiniens refusent de négocier avec Israël. "El Qods est la capitale éternelle de l'Etat de Palestine et n'est pas à vendre pour de l'or ou des milliards", a affirmé Nabil Abou Roudeina, porte-parole de la Présidence, en référence au refus palestinien de reprendre des négociations avec les Israéliens après la reconnaissance par Washington de la Ville sainte comme capitale d'Israël.