Accueil |L'info en continu |

En Irak, des terroristes se "confessent" à la télévision

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

"Salam Aleikoum, chers auditeurs, où que vous soyez": chaque vendredi le présentateur introduit ainsi les confessions de terroristes condamnés à mort en Irak avant de les conduire sous bonne escorte sur les lieux de leur crime. Dans un pays qui a été terrorisé par le groupe État islamique (EI), chaque émission diffuse, à une heure de grande écoute, des images, parfois insoutenables, des crimes attribués à celui qui va être interrogé, menotté et vêtu d'une tunique orange ou jaune. "Je reçois l'information du ministère de l'Intérieur, de la Défense ou de la sécurité nationale, qui les ont capturés. Eux choisissent le dossier à traiter, moi, je demande au ministère de la Justice l'autorisation d'interviewer le condamné", explique Ahmad Hassan, 36 ans, qui présente depuis fin 2013 "Dans les griffes de la loi" sur la chaîne officielle Iraqiya.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha