Zimbabwe: privée de son chef malade, l'opposition se déchire

La direction du principal parti d'opposition du Zimbabwe, privé de son président historique Morgan Tsvangirai gravement malade, s'est déchirée publiquement vendredi sur les réseaux sociaux, à quelques mois des élections générales. Le chef du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) avait révélé il y a deux ans qu'il souffrait d'un cancer du côlon pour lequel il continue à effectuer de nombreux séjours médicaux dans des hôpitaux sud-africains. Mercredi, l'un des trois vice-présidents du MDC, Nelson Chamisa, a été nommé président par intérim dans un communiqué diffusé par le porte-parole de M. Tsvangirai, Luke Tamborinyoka. Dans un tweet, M. Chamisa a expliqué vendredi qu'il agissait désormais "en tant que président en exercice" du parti.