Le chef de l'ONU réclame l'arrêt immédiat des hostilités en Libye

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé samedi "toutes les parties à immédiatement cesser les hostilités" en Libye et à se conformer aux accords de cessez-le-feu conclus dans le passé sous l'égide des Nations unies. Antonio Guterres "condamne la poursuite des violences dans et autour de la capitale de la Libye, et notamment les bombardements à l'aveugle auxquels ont recours des groupes armés, qui tuent et blessent des civils, dont des enfants", précise un communiqué de ses services.