3 obus de mortier s'abattent sur la Zone verte à Baghdad

Trois obus se sont abattus tôt vendredi sur la Zone verte où siègent les autorités à Baghdad, alors qu'un couvre-feu était imposé à Bassora, province pétrolière du sud, après la mort d'un nouveau manifestant et l'incendie de bâtiments publics et de sièges de partis. Les auteurs de l'attaque au mortier sur le secteur ultra-sécurisé de Baghdad ne sont pas identifiés. L'attaque n'a fait "ni victime ni dégât", selon le commandement des opérations dans la capitale irakienne. Elle survient sur fond de contestation sociale dans la province de Bassora, la plus riche en hydrocarbures du pays et pourtant l'une des moins bien dotées en infrastructures, qui s'est soldée par de la mort de huit personnes depuis mardi.