Irak: trois nouveaux morts dans les manifestations à Bassora

Trois personnes sont mortes dans les manifestations à Bassora dans la nuit de vendredi à samedi, a indiqué le ministère irakien de la Santé, portant à 12 le bilan des décès dans les troubles agitant cette ville du Sud depuis mardi. "Trois personnes ont été tuées et 50 blessées, dont 48 civils et deux policiers", a indiqué le ministère dans un communiqué. Des sources médicales à Bassora ont confirmé la mort de deux manifestants vendredi en soirée. Entre mardi et jeudi, neuf manifestants avaient déjà été tués, selon Mehdi al-Tamimi, chef du Conseil des droits de l'Homme dans cette province pétrolière en proie à un mouvement de protestation doublé d'une crise sanitaire sans précédent.