L'EI derrière l'attaque contre la compagnie pétrolière nationale

Le porte-parole de l'Armée nationale libyenne (ANL) a accusé lundi le groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique" (EI/Daech) d'avoir perpétré l'attaque meurtrière contre le siège de la compagnie pétrolière National Oil Corportaion (NOC) dans la capitale Tripoli plus tôt dans la journée. "Nous avons obtenu des preuves et des informations sur l'implication de l'EI en collaboration avec des dissidents d'Al-Qaïda dans l'attaque du siège de la National Oil Corporation à Tripoli, ainsi que dans l'attaque contre le siège de la Haute Commission électorale", a déclaré le porte-parole de l'armée, Ahmad al-Mismari, lors d'une conférence de presse dans la ville de Benghazi (est).