Réfugiés syriens : le président libanais appelle à l’aide

Le président libanais Michel Aoun a appelé mardi, depuis le siège du Parlement européen à Strasbourg, la communauté internationale à apporter l'aide financière promise à son pays, "durement touché par les crises qui l'entourent", en particulier celle des réfugiés syriens. "La crise occasionnée par les déplacés syriens est celle qui pèse le plus sur le Liban. Ses conséquences sont dévastatrices sur le secteur économique, sécuritaire et social", a-t-il dit lors d'une séance solennelle du Parlement européen, réuni en plénière. S’adressant aux eurodéputés, il a rappelé que "par solidarité humaine", le Liban, bien qu’il soit un petit pays (6,2 millions d’habitants), "a accueilli plus d'un million et demi de Syriens déplacés, tous ayant fui l'enfer de la guerre dans leur pays".