Accueil |L'info en continu |

La Force du G5 Sahel patine

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le chef de la force antiterroriste du G5 Sahel, le général mauritanien Hanena Ould Sidi, a déploré lundi le manque d'équipements et l'absence de nouveau quartier général. "Ce sont les équipements qui me manquent, et le PC (poste de commandement, NDLR) de la force. On n'a pas de quartier général et les équipements tardent à venir", a déclaré l'officier mauritanien à l'issue d'une rencontre avec la ministre française des Armées, Florence Parly, et son homologue allemande de la Défense, Ursula von der Leyen. Il a notamment cité "des équipements majeurs, comme les blindés, les équipements contre les IED" (engins explosifs improvisés). Le général mauritanien Hanena Ould Sidi a succédé au général malien Didier Dacko sur décision d'un sommet de l'organisation régionale G5 (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad), le 2 juillet à Nouakchott. Ce remplacement fait suite à un attentat terroriste le 29 juin contre le quartier général de la force à Sévaré qui avait fait trois morts, dont deux militaires maliens de cette force, outre deux assaillants. En septembre, le général Hanena Ould Sidi a décidé de déménager ce QG de Sévaré à Bamako.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha