Accueil |L'info en continu |

La pollution de l'air à New Delhi coûte dix années d'espérance de vie

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Un résident de la capitale indienne New Delhi perd en moyenne dix années d'espérance de vie à cause de la suffoquante pollution de l'air par rapport à sa longévité s'il respirait un air sain, selon une nouvelle étude. En 2016, la mégapole de 20 millions d'habitants a connu une concentration annuelle de particules fines (PM2,5) de 113 microgrammes par mètre cube d'air, ce qui entraîne une réduction moyenne d'espérance de vie de 10,2 ans, d'après des travaux de l'institut de politique énergétique de l'université de Chicago (EPIC) publiée cette semaine.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha