Syrie: Daech "peut renaître de ses cendres"

Le conflit qui frappe la Syrie depuis huit ans "est loin d'être terminé", a estimé jeudi devant le Conseil de sécurité le nouvel émissaire de l'ONU pour ce pays, le Norvégien Geir Pedersen, qui a averti que le groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique" (EI, Daech) "peut renaître de ses cendres". "Des pans entiers du territoire continuent d'échapper au gouvernement" et le groupe terroriste "peut renaître de ses cendres", a-t-il mis en garde en présentant sa première évaluation de la situation depuis son entrée en fonctions en janvier. "Onze millions de Syriens ont besoin d'une aide humanitaire", a aussi rappelé l'émissaire, en évoquant par ailleurs les inquiétudes de la population au sujet des personnes disparues et des prisonniers.