Accueil |L'info en continu |

Pétrole : Bank of America n’écarte pas un baril à 100 dollars

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les probabilités d’une flambée des prix de brut cette année sont bien supérieures aux prévisions prévalant sur le marché, prévoit Bank of America Merrill Lynch dans une nouvelle note sur l’évolution des cours pétroliers. La banque d’affaires américaine précise que le marché sous-estime la " hausse massive de la demande en distillats" qui pourrait "potentiellement pousser les prix du pétrole au-dessus de 100 dollars le baril " à la fin de l’année. Actuellement les scénarios pour l’évolution des prix de pétrole impliquent 2% de chances pour que le Brent atteigne ce seuil. " De notre point de vue, le risque d’une flambée du prix du Brent est nettement plus élevé que ce que suggèrent les marchés à terme ", commente Bank of América.

Le Brent recul à plus de 70 dollars dans un marché calme

Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché sans direction forte après les prises de bénéfices de la veille. Cet après midi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 70,90 dollars à Londres, en baisse de 28 cents par rapport à la clôture de lundi. A New York, le baril de WTI pour le contrat de mai perdait 25 cents à 63,15 dollars. Ayant atteint en début de semaine dernière des plus hauts en cinq mois, à 71,87 dollars pour le Brent et à 64,79 dollars pour le WTI, les cours du pétrole semblent peiner à repartir à la hausse. "Les investisseurs veulent encaisser une partie de leurs profits vu les gains enregistrés depuis le début de l'année", a commenté Naeem Aslam, analyste.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha