{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Election présidentielle

Bakhlili dévoile son programme

«On a vu que la haute instance de l’ANP a insisté sur l’option constitutionnelle, c’est ce qui nous a motivés à prendre la décision d’y participer.»

«Nous souhaitons construire un Etat d’institutions et non de personnes. Nous avons distribué les formulaires de signatures dans un temps record, mais malheureusement, nous nous sommes heurtés à des pratiques honteuses de l’administration locale, notamment auprès des APC, telles que l’exigence de certains secrétaires généraux d’APC, de l’apposition d’empreintes digitales des électeurs, pour valider les formulaires, où dans certains cas, les citoyens étaient obligés d’attendre des heures avant de voir arriver ces responsables. C’est ce qui risque de décourager certains candidats à la candidature et les amener à se retirer du processus électoral », a indiqué Souleymane Bakhlili candidat indépendant, ce samedi lors d’une conférence de presse tenue à Alger.
Dans ce sens, Bakhlili est revenu sur les grandes lignes de son programme, indiquant qu’il s’agit de deux grands axes, dont le premier portera sur «la réhabilitation de la confiance entre le citoyen et l’Etat, l’introduction du principe de l’alternance au pouvoir à tous les niveaux de responsabilité, de façon à ne plus permettre aux responsables d’occuper des postes de décisions durant 20 ans, et le rapprochement des compétences et des cerveaux du pays, pour l’émergence d’un régime moderne».Sur le deuxième volet de son programme, Souleymane Bakhlili explique qu’«il s’agira de restructurer l’Etat, d’essayer d’apporter de vraies solutions à la crise économique, par les réformes et la rationalisation des dépenses et notamment par le remplacement de ministères imposants par des hauts conseils, et surtout réintroduire le ministère de la Planification. Il s’agira également de séparer certains secteurs de grands ministères, tels que la jeunesse qui doit normalement être associée au ministère de la Formation et non à celui des Sports. Au même titre, le ministère du Tourisme, et de l’Education doivent être remplacés par des hauts conseils tandis que le ministère de la Communication doit être régi par la haute instance de régulation et effectuer une reforme profonde du secteur de la santé». Dans le même sillage, Bakhlili souligne qu’«il est grand temps de passer aux grandes modernisations du système bancaire et permettre la numérisation de toutes les opérations, afin d’éviter les traitements de caisse en espèces et permettre aux banques de jouer leurs vrai rôle, celui de partenaire économique».
Ceci étant, Souleymane Bakhlili a tenu à exprimer sa satisfaction des conditions dans lesquelles se déroulent les premières opérations du processus électoral, et que dans ce sens, son équipe a réussi à atteindre 85% de l’opération de collecte des signatures, indiquant que «toutes les conditions sont réunies pour l’organisation de l’élection présidentielle, à même de mettre le pays sur de nouveaux rails, ceux de la modernisation, de la transparence et de la démocratie».
Interrogé sur la lutte contre la corruption entamée par le secteur de la justice , à travers un grand nombre d’arrestations de hauts responsables et d’hommes politiques, Bakhlili insiste sur le fait que seule la justice est habilitée à trancher, mais qu’il ne serait pas opposé à ce que cette dernière décide de traiter ses affaires par la voie de la négociation. Sur le même sujet, Bakhlili a saisi cette occasion pour répondre à certaines rumeurs «pour ceux qui disent que je fais partie des corrompus, je tiens à préciser que je n’ai été fonctionnaire que durant 7 ans, où j’ai subi de lourds préjudices financiers».
Par ailleurs, revenant sur les motivations qui l’ont poussé à se présenter à la candidature pour la magistrature suprême, Bakhlili affirme, que « c’est la position de l’institution militaire qui nous a donné confiance. On a vu que la haute instance de l’ANP a insisté sur l’option constitutionnelle, c’est ce qui nous a motivés à prendre la décision d’y participer ».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours