{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le RND reporte son conseil national

Désaccord sur le successeur de Ouyahia

La direction n’a avancé aucune explication sur les raisons de ce report.

Une décision de dernière minute. Le RND a annulé son conseil national prévu, hier, au centre international des conférences (CIC).
«Le parti du Rassemblement national démocratique (RND) a annoncé le report, à une date ultérieure, de la session extraordinaire de son conseil national, prévue samedi», a indiqué le RND dans un communiqué publié sur sa page Facebook. Pourquoi?
La direction n’a avancé aucune explication sur les raisons de ce report. «Après concertation avec la majorité des membres du conseil national du RND, les membres du bureau national se sont réunis, vendredi, au siège central du parti où il a été convenu du report, à une date ultérieure, de la session extraordinaire du conseil national prévue samedi», a indiqué la même source. Le report de ce rendez-vous a surpris plus d’un puisque le parti a l’habitude de régler ses affaires comme du papier à musique. Cette décision cache mal la guerre intestine qui mine le parti depuis l’arrestation de son secrétaire général Ahmed Ouyahia. Sachant que l’élection d’un secrétaire général du parti était le principal objet de cette session extraordinaire, le RND n’a pas arraché un accord de principe sur son prochain patron. Entre les fidèles et les opposants à l’ancien secrétaire général, le RND se retrouve sérieusement divisé.
Le nom de l’ex-ministre de la Culture Azzedine Mihoubi donné favori pour occuper le poste de secrétaire général ne fait pas apparemment l’unanimité. Ce qui explique clairement la réunion du bureau national du parti à la veille de ce conseil national. Conscient du fait que cette réunion risque de connaître des confrontations, le RND a préféré le report que de laver son linge sale en public.
L’ancien porte-parole du parti Seddik Chiheb, qui s’est attaqué frontalement à son patron, va user de tout son poids pour conquérir le poste de secrétaire général du parti en écartant les partisans de Ouyahia. Seddik Chiheb a dénoncé la programmation de cette réunion du conseil national qu’il qualifie d’« anti-statutaire», comme il l’a déclaré dans un entretien à TSA. Le parti qui est vraiment affaibli avec la perte de son leader, veut à tout prix sauvegarder l’unité de ses rangs et maintenir sa place au sein de la classe politique. Ce qui est certain, l’annulation du conseil national a été décidée à la dernière minute, et ce, sur la base de nouvelles donnes quant aux risques de confrontation. Dans un communiqué publié sur la page Facebook du parti à la veille de la célébration du 57ème anniversaire de l’indépendance et 48 heures avant la réunion, le bureau du RND s’est réjoui de l’avancement des travaux de préparation de la session extraordinaire. «A la veille de la tenue du conseil national, les membres du bureau national expriment leur satisfaction sur la bonne préparation des travaux de la session et la réunion de toutes les conditions de sa réussite», indique le communiqué qui salue l’engagement des militantes et des militants à préserver l’unité du parti.
Le revirement de dernière minute cache beaucoup de non-dits sur la situation que traverse la maison RND en ce moment. Il y a lieu de rappeler que la tenue du conseil national a été annoncée le 25 mai dernier. «En réponse à l’appel des deux tiers des membres du conseil national, il a été décidé qu’une session exceptionnelle du conseil national du RND soit organisée le samedi 6 juillet 2019 au CIC», a indiqué le parti dans un communiqué.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours