{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Timide affluence à la 52e édition de la FIA

L’effet Hirak saute aux yeux

«C’est mort cette année, d’habitude le week-end et même les jours de semaine on est dépassé par le flux des visiteurs», reconnaît un responsable commercial au sein du groupe Condor.

Les gens sont débranchés, ils ont plutôt l’esprit ailleurs. En ce samedi, jour de week-end, une ambiance ordinaire marquait les lieux. Cet endroit qui grouillait de monde à longueur de la manifestation ne séduit pas trop cette année. La 52e édition de la Foire internationale d’Alger, ouverte mardi dernier, ne fait pas le plein. Loin des marées humaines et des foules interminables connues d’habitude. Les visiteurs ne se bousculent pas vers les pavillons. Ce rendez-vous annuel qui monopolise l’actualité est presque un non-événement. Ce n’est pas une simple impression, mais plutôt une réalité. En sillonnant les pavillons, l’ambiance est morose et n’a rien à voir avec le grand show des précédentes éditions. Ni animation ni grand portrait qui annonce l’événement. Placée sous le thème «Algérie: diversification économique et opportunités de partenariat en perspective», l’édition de la FIA manque d’attractivité et d’animation. «C’est mort cette année, d’habitude le week-end et même les jours de semaines on est dépassé par le flux des visiteurs», reconnaît un responsable commercial du groupe Condor. Cet habitué des foires ne cache pas sa déception. L’effet Hirak est perceptible. Alors que le pic des visiteurs est enregistré durant le week-end, cette fois-ci on s’est retrouvé avec une présence timide», affirme un responsable auprès d’une grande boîte qui reconnaît que le mouvement populaire a beaucoup influencé sur cette manifestation. «Ce sont beaucoup plus des professionnels qui se manifestent», précise un représentant de la marque Géant qui soutient que leur participation a été bénéfique. «Nous sommes occupés avec les manifestations du vendredi», a déclaré un visiteur qui s’invite à la discussion. Ce vieux à la retraite ne rate jamais ce genre de manifestation. «Je viens souvent à la foire, mais cette fois-ci j’ai failli louper cette édition», avoue-t-il qui se réjouit d’avoir retrouvé la liberté de manifester. Les gens se déplaçaient de partout pour visiter la Foire internationale et s’enquérir des nouveautés mais cette fois même les Algérois, ne sont pas captés. «On est tellement fatigué par les marches du vendredi que le lendemain on préfère ne pas bouger», témoigne un promotteur immobilier, venu par contrainte. «La foire de cette année intervient dans un contexte particulier, marqué par le Mouvement populaire, mais elle reste opportune», soutient le P-DG du Holding Divindus, Mohamedi Redouane. Rencontré sur le stand, ce manager estime qu’il faut dissocier la politique de l’éconmie. Certaines entreprises ne font pas le parallèle. «L’essentiel pour nous est de marquer la présence pour faire la promotion, notre nouvelle stratégie», affirme un responsable de communication au sein du stand de Sonatrach. Afin d’enregistrer le maximum de visiteurs à cette édition, la clôture a été prolongée, hier, jusqu’à 21h. Après six jours, le tomber de rideau est prévue pour aujourd’hui. Le made in Algéria se taille la part du lion Des produits de qualité qui n’ont rien à envier à ceux de l’importation. Les entreprises nationales du secteur public ont mis le paquet. Des stands avec un design ultramoderne pour exposer leur gamme. C’est le cas du holding divindus qui a brillé par la qualité et la diversité de ses produits. «Notre ambition est d’assurer la compétitivité de nos produits sur le marché national et international», assure le patron du holding qui croit en les capacités des jeunes Algériens. «C’est aux jeunes compétents que nous devons notre réussite», atteste avec modestie ce manager. Le holding propose tout un ensemble de produits de qualité. L’entreprise Eniem n’est pas en reste. La conception de son stand et la gamme assez riche exposée interpellent tout passager. Des appareils ménagers conçus sous des normes internationales sont exposés. Sur un total de 501exposants, 361 sont des opérateurs nationaux et 140 étrangers.  

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours