{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Consentis, notamment dans la lutte et la prévention contre la criminalité

Le Dgsn salue «les efforts de la police»

Il a également appelé à «l’impératif de respecter la loi et les principes des droits de l’homme».

Le directeur général de la Sûreté nationale, Khelifa Ounissi, a présidé, jeudi, la cérémonie d’installation du Contrôleur de police Bettache M’hamed au poste de chef de sûreté de la wilaya d’Alger dont il assurait les fonctions depuis juillet 2018, indique un communiqué de la direction générale de la Sûreté nationale (Dgsn). S’exprimant lors de la cérémonie d’installation qui s’est déroulée en présence de cadres supérieurs de la direction centrale et des services de la sûreté d’Alger, le Dgsn a salué «les efforts des forces de police dans la lutte et la prévention contre la criminalité», appelant à «davantage d’efforts et de vigilance pour assurer la protection des personnes et des biens et renforcer la sécurité et la quiétude au sein de la société». Il a également appelé à «l’impératif de respecter la loi et les principes des droits de l’homme» et à «la coordination avec tous les partenaires de sécurité et les autorités publiques, à même de renforcer le système sécuritaire national». Le Dgsn a mis en avant l’importance d’intensifier les initiatives s’inscrivant dans l’action de proximité pour consolider les liens de confiance avec le citoyen en sa qualité de partenaire essentiel dans l’action sécuritaire. A ce propos, Ounissi a plaidé pour l’encouragement de toutes les initiatives visant à la sensibilisation et à la prévention de la criminalité avec la contribution de la société civile et les médias de façon à prodiguer un service sécuritaire en faveur du citoyen en adéquation avec les attentes de la société et ses perspectives pour l’édification d’un Etat moderne. Dimanche dernier, le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, avait opéré un mouvement au sein des chefs de sûreté des wilayas, ayant touché 40 postes, conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution. Il a présidé mercredi dernier la cérémonie d’installation du chef de sûreté de wilaya de Tipasa, le commissaire divisionnaire Rafik Terfas. «Ce mouvement s’inscrit dans le cadre des traditions qu’œuvre à consacrer le commandement de la Sûreté nationale pour inculquer la culture de l’alternance dans les postes de responsabilité et donner ainsi l’opportunité à toutes les compétences » avait-il indiqué. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours