{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Saïd Bouteflika et ses coaccusés

Le procès débutera le 23 septembre

Saïd Bouteflika, frère du président déchu Abdelaziz Bouteflika, ainsi que les généraux, Mohamed Mediene – dit « Toufik », qui a dirigé les puissants services secrets algériens durant 25 ans -, son successeur Athmane Tartag – ex-coordinateur des services de renseignement -, la secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, vont comparaître « le 23 septembre prochain devant le tribunal militaire de Blida. C’est ce qu’a indiqué Me Miloud Brahimi.« Nous avons été informés aujourd’hui de la date du procès. La justice a bouclé l’instruction le 5 septembre », a précisé Me Brahimi qui défend Saïd Bouteflika et le général Mohamed Mediene. Saïd Bouteflika et les deux ex-patrons du renseignement ont été incarcérés le 5 mai. Louisa Hanoune a été placée en détention provisoire le 9 mai. La justice militaire les avait inculpés d’« atteinte à l’autorité de l’armée » et de « complot contre l’autorité de l’État », des crimes pour lesquels ils encourent 5 à 10 ans de prison, selon le Code de justice militaire. La défense avait admis que Louisa Hanoune avait participé à une réunion avec Saïd Bouteflika et «Toufik » le 27 mars, au lendemain d’une déclaration du général Ahmed Gaïd Salah demandant publiquement le départ du pouvoir de Abdelaziz Bouteflika.
Le tribunal militaire de Blida a rejeté, lundi 9 septembre, une troisième demande de liberté provisoire pour Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs qui entame son cinquième mois de détention provisoire à la prison civile de Blida, a indiqué mardi dernier le Parti des travailleurs dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours