{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Logements à Constantine

Le wali exige des solutions

Sur le terrain, le chef de l’exécutif a constaté le grand retard concernant certains projets depuis 2012.

Fraîchement installé à la tête de l'exécutif de Constantine, le nouveau wali Ahmed Abdelhafidh Sassi, ne tardera pas à sortir sur le terrain en ciblant ladite nouvelle ville Ali Mendjeli.
Deux sorties successives l'ont conduit à cette wilaya déléguée dans le but de s'enquérir de la situation concernant le dossier lourd dont il a hérité celui du logement. Sur le terrain, il a constaté le grand retard concernant certains projets, depuis 2012, notamment a-t-il constaté, le projet des 716 Logements participatifs, sur les 1 000 initialement inscrits.
Les souscripteurs ne manqueront pas de saisir le premier responsable pour lui signaler le non-respect des clauses des contrats par le promoteur Patijak, et dénoncer l'énorme retard enregistré dans ce projet.
Le wali a aussitôt donné des instructions pour la reprise des travaux et veillera à suivre ce dossier personnellement, exigeant la réception des logements au plus tard à la fin du mois d'avril, avec toutes les commodités nécessaires. L'important, pour le wali, est d'éviter de compliquer plus la situation entre les souscripteurs et le promoteur, et d'aller vers la justice, d'où l'importance de respecter les délais. Il ne manquera pas dans, à ce but, d'allouer une enveloppe financière à l'entreprise, de 6 millions de centimes pour faire avancer les choses. Concernant le quota des 774 logements pris en charge par l'Opgi et dont les travaux sont à l'arrêt depuis une année, le wali avance des solutions pour la reprise des travaux, sachant que le taux d'avancement est de 95%.
Le nouveau wali de Constantine, qui a affiché une grande volonté et de la bonne foi à faire bouger les choses et rendre à Constantine son image de capitale de l'Est reste face à de grands dossiers, notamment celui du logement. Ce dossier et malgré toutes les opérations de relogement, reste épineux. Lors de ses deux visites, le wali a également inspecté le projet des 400 logements sociaux locatifs toujours à la nouvelle ville Ali Mendjeli.
Le dossier du logement reste pour le wali l'un des plus importants à gérer. Etudier ce dossier avec efficacité demande de cibler les problèmes existants, à savoir le contentieux pouvant exister entre le promoteur et les souscripteurs.
Ce dossier a valu particulièrement une lourde facture à Constantine, a-t-il souligné vu la demande. En somme, le wali refuse de soulever plus de problèmes dans la réalisation des projets et préfère aller vers des solutions, afin d'éviter d'autres retards.
Enfin ses déplacements n'ont pas été sans avoir également inspecté les projets de réalisation des établissements scolaires et d'autres projets en cours.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré