{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le secrétaire général du RND à Constantine

«Un texte des libertés par excellence»

Tayeb Zitouni, le secrétaire général du Rassemblement national démoratique, a animé, samedi dernier, un meeting à la salle Zénith de Constantine dans le cadre de la campagne pour l'amendement de la Constitution. La salle était archicomble. Des citoyens sont venus d'une dizaine de wilayas de l'Est. Acheminés par bus, ceux-là même ont tenu à assister à ce meeting. Devant ces centaines de personnes le leader du RND a défendu la Constitution en prononçant un discours qui aura duré une demi-heure. Dans son intervention, Zitouni a tenté de sensibiliser la population sur l'importance de participer en force à ce référendum constitutionnel, en l'appelant à s'impliquer dans l'édification de la nouvelle Algérie.
Il ne manquera pas de souligner, comme il l'a déjà fait dans ces précédents meetings qu'il s'agit d'«une Constitution des libertés par excellence, dont le pouvoir est celui incarné par le peuple pour construire une Algérie nouvelle, basée sur un Etat de droit, de lois et de libertés». Dans sa plaidoirie, il insistera sur le fait que «le projet d'amendement de la Constitution octroie toutes les libertés individuelles, collectives et associatives en y consacrant de nombreux articles». Le chef du RND est revenu également sur le Hirak pour dire «le Hirak béni a donné les images les plus éclatantes du civisme comme il a anéanti les complots fomentés contre l'Algérie et a écarté des forces non constitutionnelles». Zitouni estime, par ailleurs, que «le projet d'amendement de la Constitution porte des concepts et des points positifs qui ont perturbé certains courants occultes», jugeant selon sa vision des choses que la Constitution comprend des «textes qui contribueront considérablement au développement de la société, avec notamment la constitutionnalisation de la société civile et du Haut Conseil de la jeunesse, en donnant plus de contrôle aux élus locaux et en renforçant la supervision des institutions et autres».
Dans son intervention, il ne manquera pas non plus de mettre l'accent sur l'exigence qui est impérative pour l'Algérie nouvelle «d'une moralisation de la vie politique, la suppression de l'argent sale et le renforcement de l'indépendance du pouvoir judiciaire».
Dans ce contexte, Zitouni relève et soutient «le renouvellement de la classe politique en donnant aux jeunes plus de possiblités d'intégrer la vie politique et d'assumer des responsabilités».
Le leader du RND, saisira également l'occasion pour parler de son parti qu'il compte nettoyer des opportunités qui n'ont rien apporté au pays, mais bien au contraire, ceux ayant fait partie de la issaba ont noyé tout ce qui était positif juste pour satisfaire leur desseins.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours