{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Stations de dessalement d’eau de mer

Une fausse solution ?

Le manque d’eau potable à Tigzirt en période estivale est une preuve de l’inefficacité de cette solution technologique.

La station de dessalement d’eau de mer de la ville de Tigzirt a été partiellement réparée et son fonctionnement actuel est insuffisant pour couvrir totalement les besoins en eau potable à une population qui triple en période estivale. Tombée en panne alors qu’elle couvrait une grande partie des quartiers de cette ville littorale avec en plus les administrations, les écoles et les centres de santé, cette dernière est restée plusieurs mois en panne faute de pièces de rechange. Leur importation a été grandement ralentie par des démarches administratives et bureaucratiques.
Aussi, après avoir acquis une partie des packs nécessaires, les opérations de réparation ont été entamées par des ingénieurs et des techniciens de l’ADE. Au bout de quelques semaines, ces derniers réussiront à remettre en marche partiellement cette infrastructure qui s’avère plus coûteuse qu’efficace. Ce pourquoi, aujourd’hui, certains techniciens préconisent d’éviter le recours à ces stations leur préférant de loin les moyens d’alimentation traditionnels qui sont moins onéreux et plus efficaces. En visite sur place, le président de l’APW a promis de faire le nécessaire pour presser les pouvoirs publics, quant à l’aquisition des pièces de rechange restantes dans les plus brefs délais. Par ailleurs, il convient de signaler que la station de dessalement d’eau de mer couvre partiellement les besoins de la ville de Tigzirt en temps ordinaire , mais elle est loin de satisfaire la demande qui triple durant la saison estivale. Pendant les mois de juin, juillet et août, la pression démographique monte jusqu’au triple dans cette ville qui connaît un afflux grand, grâce à la location des logements aux estivants par les familles tigzirtoises. C’est pourquoi, beaucoup estiment que la solution de recourir à l’achat d’une station de dessalement est une solution peu efficace. Pour eux, c’est un matériel très coûteux à l’achat, à l’installation et surtout à la réparation en cas de panne, comme c’est le cas à présent.Au vu de la situation actuelle le manque d’eau potable à Tigzirt en période estivale est une preuve de l’inefficacité de cette solution technologique. Les estivants se donnent le plus grand mal pour trouver de l’eau afin de satisfaire leurs besoins domestiques comme ce fut le cas avant l’acquisition de la station. Ce besoin qui triple avec l’arrivée de ces derniers fait que la ville ne connaît aucune amélioration en la matière. Jadis, avant l’installation de cette infrastructure, le manque en eau potable était ressenti dès le début de la saison estivale et l’amélioration sensible apportée n’a pas duré longtemps vu la difficulté à venir à bout de cette technologie. Enfin, il est à signaler que le développement de l’acticité touristique passe nécessairement, selon les intervenants dans le créneau, par la résolution définitive de ce problème d’eau potable. Les touristes rencontrent toutes les difficultés à trouver l’eau d’où leur refus de revenir sur les lieux. D’ailleurs, cette année, la ville n’a visiblement pas connu le même afflux que les années précédentes et cela se voit sur les plages presque vides en cette fin de mois d’août.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours