Accueil |Régions |

TIZI OUZOU

145 huileries fermées

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Ce nombre impressionnant d’huileries sommées de cesser l’activité renseigne, si besoin est, sur l’incapacité des propriétaires à s’adapter aux standards exigés.

Les services de l´environnement de la wilaya de Tizi Ouzou ont procédé à la fermeture de 145 huileries. En effet, pendant la campagne de récolte, ces services ont effectué des sorties d´inspection à travers les communes pour s´enquérir du respect des normes exigées, des huileries en activité.
Or, beaucoup de ces opérateurs activant dans ce créneau sont tombés dans la trappe. Ce nombre impressionnant d´huileries sommées de cesser l´activité renseigne, si besoin est, sur l´incapacité des propriétaires à s´adapter aux standards exigés. De leur côté, les services de la direction de l´environnement justifient leur démarche répressive par plusieurs entorses à la réglementation dont se sont rendus coupables ces propriétaires.
Tout d´abord, les agents des services de l´environnement ont constaté sur les lieux que ces derniers ne respectent guère l´obligation de canaliser les rejets produits par les opérations de trituration. Ces résidus qui débouchent dans les cours d´eau finissent par provoquer des dégâts incommensurables sur l´environnement immédiat. La faune et la flore en pâtissent dramatiquement.
Sur un autre plan, il a été relevé que la plus grande majorité des huileries fermées sont limitrophe du barrage de Taksebt.
Leur nuisance a été maintes fois signalée. Ce grand ouvrage court ainsi un risque majeur de pollution. C´est pourquoi, affirment les services de l´environnement, les normes exigées sont à respecter avec la plus grande rigueur.
Enfin, la procédure, relative à la suspension de l´activité, espèrent toujours les mêmes services, incitera sans nul doute les propriétaires sanctionnés à observer le strict respect des normes et à se conformer dans l´avenir aux standards.
Dans le futur, les mesures, assure-t-on, seront plus drastiques envers les propriétaires qui ne respecteront pas le cahier des charges à la base duquel, ils ont obtenu les autorisations d´exploitation.
Des sources de la direction des services agricoles affirmaient également que quelque 400 huileries dont 311 traditionnelles sont disponibles à travers les communes de la wilaya de Tizi-Ouzou.
Les mêmes voix assurent que les huileries traditionnelles sont très convoitées par les populations pour la bonne qualité de leur production.
A rappeler également que quelque 369 huileries sont venues s´ajouter à celles déjà existantes dans le cadre des aides de l´Etat au développement rural.
Enfin, il est à noter que la récolte qui a dépassé les 4 millions de litres cette année, a été jugée très satisfaisante. Mais, hélas, un bémol est à mettre à l´optimisme des pouvoirs publics car, dans toute cette production aucun litre n´est allé enrichir les étals du circuit commercial.
Après les avancées réalisées dans la production, les services agricoles sont désormais attendus sur un autre terrain: la labellisation de l´huile qui nécessite son adaptation aux standards internationaux de commercialisation qui sont regardants sur le taux d´acidité. Encore un autre défi à relever.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha