Accueil |Régions |

OUAGUENOUN

Un conseil consultatif pour seconder les élus

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Un exemple concret de démocratie participative dans une APC.

Le siège de la mairie de Ouaguenoun a abrité récemment une réunion d´apparence ordinaire, mais qui en fait, ne l´est pas. L´Assemblée élue s´est réunie avec des représentants de tous les villages de la commune. Au menu, les bilans de l´année en terme de projets réalisés et ceux en voie de l´être.
En effet, dans cette commune, la population participe effectivement à la gestion des affaires. Dès son installation aux commandes de la commune, le président de l´Assemblée a pris la décision de sortir de l´ordinaire. Les membres, de toutes tendances politiques, ont fait appel aux citoyens afin de les associer à la gestion de leur commune.
Les responsables des comités de villages se sont constitués en conseil consultatif qui assiste à toutes les réunions s´érigeant en véritable, partenaire, dans toutes les prises de décision. La méthode s´avère une véritable manière de concrétiser la démocratie participative. Nous avons assisté à une de ses réunions pour voir de près cette façon de faire novatrice. Au premier contact, l´invité ne distingue guère l´élu du villageois. Assis à la même table, la parole est donnée à tous. Cela rappelle les assemblées d´antan qui se tenaient sur la place du village. «Dans la liste des projets réalisés, je ne vois pas le tronçon de la piste de notre village», remarque un président de comité de village qui interpelle le maire. Un autre représentant interpelle les élus sur un chantier réceptionné, mais dont les travaux ne sont pas finis. Le président d´APC explique que le projet a été inscrit en sectoriel. «C´est un sérieux problème. Le maire n´est pas concerné dan le sectoriel, mais il assume devant les citoyens les manques laissés par les entreprises».
Les discussions s´animent. Les représentants des villages évoquent des problèmes vécus quotidiennement. Les élus expliquent. Les deux parties s´associent pour faire avancer les projets.
En fait, la méthode, d´abord, assure nécessairement l´équité dans la répartition des budgets. Puis, en fin de compte, les villageois, en participant à la gestion de la cité, font barrage au sentiment d´exclusion qui engendre actuellement des actions de protestation à travers la majeure partie des communes. En effet, beaucoup de communes ont été fermées par les citoyens à cause, justement, du sentiment d´exclusion. La totalité des protestataires évoquaient ce sentiment qui les a poussés à recourir à ce genre d´action pour se faire entendre.
Sur un autre plan, certains citoyens rencontrés à Ouaguenoun s´interrogent sur le manque d´intérêt des hautes autorités pour les nouvelles idées. La démocratie participative tant voulue dans les discours est quotidiennement pratiquée dans cette commune. Ouaguenoun n´est pas située sur une île grecque du temps de Démosthène à l´aube de la démocratie. Elle est sans nul doute une cité méditerranéenne, mais située juste à 15 kilomètres au nord de la ville de Tizi Ouzou.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (3)

15/11/2011 20:03:11
c bien
2
DIB - ALGERIE 10/05/2012 16:10:19
Un exemple à suivre et à féliciter. Bravo
0
mohamed salah - algerie 23/09/2012 06:35:07
Je considère que l'initiative est louable et doit être prise en considération officiellement à haut comme étant un exemple à suivre.A cet effet des séminaires doivent organisés à travers le pays pour éclairer les élus locaux sur le fonctionnement de cette assemblée consultative de la commune de Ouagnoun.En tout les cas je félicite les membres de cette Commune pour leur bon sens de gerer les affaires et ouvrir ,sans aucun complexe ,les portes à la démocratie participative.
1
total :3| Affiché :1 - 3

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha