Prévisions pour le 24 Septembre 2018

 Adrar Min 24 °C Max 35 °C
30
 Laghouat Min 17 °C Max 30 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 26 °C
32
 Biskra Min 21 °C Max 34 °C
32
 Tamanrasset Min 21 °C Max 31 °C
23
 Tlemcen Min 20 °C Max 28 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 19 °C Max 31 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
34
 Mascara Min 18 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 21 °C Max 33 °C
34
 Oran Min 22 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 33 °C
47
 Khenchela Min 13 °C Max 25 °C
32
 Mila Min 15 °C Max 27 °C
34
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
34
Accueil |Régions |

CONSTANTINE

La douleur peut être mortelle

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Des médecins généralistes ont recommandé, jeudi, au terme des 3es Assises scientifiques consacrées à la prise en charge de la douleur, la création à Constantine, d´un centre antidouleur.
La création dans la capitale de l´Est algérien d´une telle structure spécialisée se justifie par le «statut affirmé de la ville, devenue pôle régional de la santé», ont -ils estimé.
La douleur, ce mal, «parfois chronique et pouvant avoir de graves conséquences, quelquefois létales», doit être «sérieusement pris en charge par le corps médical», ont souligné les participants à cette rencontre ouverte mercredi à l´université Emir-Abdelkader, à l´initiative du Syndicat national des médecins généralistes de la santé publique.
Auparavant, le médecin-chef du service cardiologie du CHU de Constantine, avait affirmé, dans sa communication, que la douleur «peut être le signe précurseur de graves complications métaboliques et de troubles qu´il faudra prendre très au sérieux et en déterminer le plus rapidement possible l´origine pour une prise en charge efficace».
Sur un autre plan, le Pr Bouchaïr a indiqué qu´une «bonne démarche diagnostique» du médecin généraliste est à même de révéler l´origine de la douleur du patient, et par conséquent, son orientation vers le service adéquat où il recevra «des soins appropriés et ciblés».
Abordant le chapitre de la prévention, le conférencier a mis en exergue l´importance de la sensibilisation sur la conduite à tenir pour se prémunir contre ces douleurs dues, parfois, selon lui, à des «changements de mode de vie opérés au cours de ces deux dernières décennies».
«Pour nous préserver de la douleur, il faut retourner à nos bonnes vieilles habitudes nutritionnelles à base d´huile d´olive, de semoule de blé dur, de galette d´orge, de miel pur et de fruits de saison», a recommandé, de son côté, le Pr Hannache, du service de médecine interne du CHU de Constantine, dans son intervention sur la colique néphrétique.
Les séminaristes ont rendu, lors de la cérémonie de clôture, un vibrant hommage au Pr Ahmed Aouati, qui a occupé le poste de médecin-chef du service infectieux du CHU de Constantine et qui fut doyen de la faculté des sciences médicales de l´université Mentouri.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha