Prévisions pour le 21 Septembre 2018

 Adrar Min 26 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 19 °C Max 32 °C
32
 Tamanrasset Min 20 °C Max 28 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 17 °C Max 26 °C
30
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 26 °C
47
 Mascara Min 15 °C Max 26 °C
30
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 24 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 25 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 30 °C
30
Accueil |Régions |

BÉJAÏA

Les souscripteurs de logements en colère

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

S’étant acquittés de la première tranche financière depuis 2007, ces bénéficiaires frondeurs redoutent qu’ils soient «victimes» d’une malversation.

Une cérémonie de remise de décisions aux bénéficiaires de logement rural, à Sidi Ayad, a été présidée hier par les autorités de la wilaya de Béjaïa. Elle s´est déroulée dans une ambiance marquée par une satisfaction totale des bénéficiaires, qui quittent enfin les bidonvilles dans lesquels certains ont passé de longues et dures années de leur vie.
Avant-hier, ce sont les acquéreurs-locataires de l´Aadl qui ont enfin reçu les clefs de leurs appartements situés dans la cité Brandy à Béjaïa; sur les lieux, les intéressés n´ont pas caché leur bonheur, même si l´attente a été longue. Ils attendaient en effet, leurs logements depuis mars 2002, comme a tenu à témoigner l´un d´entre eux. Si ces bénéficiaires ont découvert avec admiration et satisfaction leurs appartements, ce n´est pas le cas de ceux de Sidi Ali-Lebhar.
Ces derniers, au nombre de 80 ne savent plus à quel saint se vouer. Tous les recours introduits auprès des autorités locales et de wilaya pour trouver une solution à leurs problèmes sont restés lettre morte. Alors que le taux d´avancement du programme de logements (LSP) les concernant, a atteint environ les 90%, le bloc réservé à ces bénéficiaires est encore au stade du terrassement.
S´étant acquittés de la première tranche financière depuis 2007, l´entrepreneur en charge de ce programme ne s´en soucie pas trop. Les bénéficiaires frondeurs redoutent qu´ils soient «victimes» d´une malversation financière.
Las d´attendre la réponse des autorités considérées, qui ne vient d´ailleurs toujours pas, ils s´interrogent sur l´inaction relevée en matière de suivi dans cette opération.
Dès lors, ils ont décidé de faire appel aux plus hautes autorités du pays à travers une lettre ouverte dans l´espoir de voir leurs logements érigés dans les plus brefs délais, sachant qu´ils ont déjà versé de l´agent à cet effet.
Enfin, le wali et le ministre de l´Habitat devraient enquêter sur cette situation et trouver une solution, d´autant que l´hiver approche même si les dernières pluies n´ont fort heureusement pas provoqué de dégâts.
Paradoxalement, les pluies qui se sont abattues ces dernières 48 heures sur la basse Kabylie ont, pour une fois, suscité beaucoup plus d´espoir que de peur.
Contrairement aux années précédentes marquées par des appréhensions dès que le temps se gâte, cette année l´espoir est présent, notamment chez les agriculteurs.
Si dans les villes, ce sont les inondations qui ont marqué leur présence au grand dam des citadins, du moins pour l´instant, dans les campagnes, c´est plutôt l´espoir d´une récolte prometteuse de cette denrée rare, qu´est l´huile d´olive.
Certaines familles prévoyaient déjà de rendre visite à leurs champs même si la collecte proprement dite ne débutera que dans quelques jours, voire quelques semaines.
En tout état de cause, ce sont les comités de village qui en donnent l´ordre chaque année. De plus, toute entrave à ce règlement est passible d´une amende à verser au compte du village, car le coup d´envoi est décidé en commun.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha