Prévisions pour le 24 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 35 °C
30
 Laghouat Min 17 °C Max 30 °C
34
 Batna Min 12 °C Max 26 °C
32
 Biskra Min 20 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 21 °C Max 31 °C
30
 Tlemcen Min 19 °C Max 29 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 20 °C Max 30 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
34
 Mascara Min 18 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 22 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 23 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 23 °C Max 37 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
34
 Khenchela Min 12 °C Max 25 °C
34
 Mila Min 15 °C Max 28 °C
34
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Régions |

BÉJAÏA

Sit-in et grève de la faim des commerçants

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les commerçants de la place Ifri organisent depuis avant-hier un sit-in devant le siège de la commune de Béjaïa. Se relayant, quatre d´entre eux observent une grève de la faim. Cette énième manifestation est voulue permanente, «jusqu´à satisfaction de notre revendication», affirmait, hier, un des animateurs. Se considérant en situation précaire depuis leur déplacement, en janvier 2005, sur un site non loin du stade scolaire, les 50 commerçants, dits de la place Ifri, veulent rejoindre, d´une manière ou d´une autre, leurs anciennes places. Ils sont soutenus pour la circonstance par l´Ugca, leur propre organisation syndicale. Le bras de fer avec l´APC est donc relancé. Invités avant-hier par le maire de Béjaïa pour constituer une délégation et engager le dialogue, les commerçants protestataires affirmaient, hier, avoir opposé un refus catégorique au motif qu´ils «sont tous concernés par le problème». Entendre par là, si dialogue il y aura, il devrait avoir lieu avec l´ensemble des commerçants et autour uniquement de la solution à dégager pour remédier à la situation. Le maire a supposé, hier, sur les ondes de la radio Soummam, une «manipulation orchestrée par certains élus». Les commerçants de la place Ifri sont remontés au créneau après avoir pris connaissance du compte-rendu des démarches entreprises par les membres de l´Union générale des commerçants et artisans (Ugcaa) de la commune de Bejaïa et les deux délégués des «commerçants» de la place Ifri auprès des élus de l´APC de Bejaïa, du chef de daïra et des responsables de la wilaya. Délocalisés par l´ex-majorité FFS aux commandes de la commune en 2005 sur fond de promesses de réserver en priorité des locaux au niveau même du futur centre commercial.
Un centre resté jusque-là au stade de projet. «Nous croulons sous les dettes envers les organismes sociaux et fiscaux», indiquait hier un manifestant.
«Nous réalisons actuellement un chiffre d´affaires qui suffit à peine à nos dépenses personnelles», se plaignaient-il encore.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha