Prévisions pour le 19 Septembre 2018

 Adrar Min 26 °C Max 37 °C
30
 Laghouat Min 19 °C Max 28 °C
30
 Batna Min 16 °C Max 29 °C
47
 Biskra Min 22 °C Max 35 °C
30
 Tamanrasset Min 21 °C Max 31 °C
30
 Tlemcen Min 20 °C Max 26 °C
39
 Alger Min 21 °C Max 27 °C
30
 Saïda Min 18 °C Max 26 °C
11
 Annaba Min 22 °C Max 29 °C
12
 Mascara Min 19 °C Max 28 °C
39
 Ouargla Min 25 °C Max 35 °C
34
 Oran Min 22 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 23 °C Max 34 °C
30
 Tindouf Min 21 °C Max 35 °C
34
 Khenchela Min 16 °C Max 28 °C
47
 Mila Min 18 °C Max 27 °C
47
 Ghardaïa Min 22 °C Max 32 °C
30
Accueil |Régions |

BÉJAÏA

Les aides scolaires détournées

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les pouvoirs publics doivent s’intéresser de près à ces agissements pour qu’enfin les aides étatiques parviennent aux vrais démunis de la société.

Les pouvoirs publics n´ont jamais lésiné sur les moyens pour venir en aide aux familles démunies à chaque événement social. A la rentrée scolaire comme lors des fêtes religieuses et du mois de Ramadhan, les pouvoirs publics mettent la main à la poche pour soulager les ménages et leur permettre de vivre ces événements dans la dignité. Sur le terrain, la vérité est amère. Très souvent, ces aides n´arrivent pas à qui de droit. Elles sont tout simplement détournées par des responsables sans scrupules avec la complicités de commerçants véreux.
A chaque fois des scandales éclatent, mais à ce jour aucune personne n´a été punie pour preuve d´intransigeance en la matière. Que ce soit pour les couffins du Ramadhan ou les primes scolaires, des gens sans foi ni loi interviennent pour les détourner à des fins autres que celles pour lesquelles elles sont destinées. Lorsque ce n´est pas le détournement, ce sont les retards qui s´invitent dans ces opérations censées être concrétisées dans les délais indiqués. La prime scolaire n´a pas encore été totalement distribuée à Béjaïa.
De l´ordre de 3000 dinars, cette aide destinée aux enfants scolarisés démunis est repartie à travers les 19 daïras existantes et entre dans le cadre du dispositif d´aide aux enfants scolarisés démunis, du ministère de la Solidarité nationale. Ces aides sont en vigueur depuis déjà quelques années sur le quota de 85.000 aides attribué à la wilaya.
Présentement, seuls 66.427 dossiers étudiés ont reçu un avis favorable en attendant le traitement des autres dossiers en instance. Ces demandes bloquées trouvent leur raison d´être dans les tentatives de certains pour déjouer la vigilance des autorités concernées. Ainsi, il arrive qu´on falsifie des documents administratifs pour avoir droit à cette aide qui est parfois conséquente lorsque, notamment on est père de 5 enfants. On obtient alors l´équivalent d´un salaire mensuel.
La tentation est de mise. C´est ainsi qu´un commerçant connu pour sa richesse, pointe dans un établissement scolaire pour encaisser cette aide. Les services communaux ne pouvaient pas l´empêcher d´obtenir son attestation d´inactivité vu que le registre du commerce qu´il exploite est au nom de sa femme. Partant, la faiblesse des textes y est pour beaucoup dans ce détournement des aides.
Les pouvoirs publics doivent s´intéresser de près et s´impliquer en luttant contre ces agissements pour qu´enfin les aides étatiques parviennent aux vrais démunis de la société. Lors du mois sacré, on aura également vu des produits périmés fourgués dans les couffins. L´on se rappelle de l´histoire de la semoule avariée incluse dans les aides aux démunis. N´eut été la vigilance d´un élu, cette semoule aurait causé d´énormes et irréparables dégâts.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha