ORAN

Un passeport d’hygiène pour les élèves

Ce document, similaire à ceux de voyage, comporte des informations, des conseils et des orientations aux enfants dans leurs activités.

Des livrets appelés «passeports d´hygiène», exposés dans le cadre d´une semaine d´information sur la prévention sanitaire, ouverte dimanche à Oran, ont suscité l´intérêt des enfants venus nombreux acquérir des copies. Le service de médecine préventive de l´Etablissement public de santé de proximité (Epsp) d´Arzew a introduit, à travers les passeports d´hygiène, un nouveau style pour la consécration de la culture sanitaire et préventive, notamment chez l´enfant et l´élève, selon le docteur Chakir Gaouar, un des membres du personnel médical qui ont animé le stand réservé à cet établissement dans cette manifestation.
Ce passeport, similaire à ceux de voyage, comporte des informations, des conseils et des orientations aux enfants dans leurs activités et leurs contacts avec l´environnement. Il contient également un «cadre symbolique» à remplir d´informations personnelles de l´enfant, pour que le passeport puisse être un guide préventif. Il comprend aussi des dessins attractifs et autres expressions destinés à attirer l´attention de l´enfant afin d´appliquer les conseils et les orientations qui lui sont prodigués selon des méthodes pédagogiques, surtout pour ce qui concerne les effets dangereux pour le comportement, la santé et l´environnement. La première journée de cette semaine de sensibilisation et de prévention sanitaire, qui s´étalera jusqu´au 11 novembre, a été marquée par une série de communications dont celle présentée par la présidente du service de prévention à la direction de la santé et de la population de la wilaya d´Oran, le Dr Nawal Belarbi.
Le Dr Belarbi, qui a traité du thème «hygiène et environnement», a indiqué que la détérioration de l´environnement à la suite de la prolifération de décharges anarchiques dans les villes, nécessite une stratégie globale pour la prévention de diverses maladies dangereuses, qui peuvent être causées par différents types de déchets. Elle a souligné que les services de santé publique s´apprêtent à la mise en oeuvre prochaine de programmes de sensibilisation et de vulgarisation dans les quartiers, encadrés par des spécialistes en médecine préventive ayant bénéficié récemment de série de sessions de formation sur les techniques de communication avec le public.
Le président de l´association «Shems Wahran» d´Oran, versée dans la prévention contre la pollution marine, M.Lakehal Mohamed a mis en garde, dans une conférence, contre les dangers de rejet des déchets en mer et leurs effets négatifs sur la chaîne alimentaire marine. A noter que cette manifestation organisée par la direction de la santé et de la population a connu une large participation d´associations activant dans le domaine de la prévention et l´environnement et de divers établissements de santé publique.