MILA

Le barrage de Béni Haroun à moitié vide

Le barrage de Béni Haroun, dans la wilaya de Mila, a atteint, ces derniers jours, le seuil des 312 millions de m3, a indiqué, dimanche, le responsable de l´exploitation de cette infrastructure.
Cet ouvrage hydraulique, le plus grand d´Algérie, dispose d´une capacité de stockage de 960 millions de m3. «Il a reçu ces derniers jours, 6 millions de m3, a précisé Azzedine Manaâ, soulignant qu´avec ces pluies, le barrage entame la troisième et dernière phase de son remplissage».
La région a enregistré durant les derniers jours une pluviométrie de 66 mm, a souligné le même responsable à l´occasion d´une visite du wali, ajoutant qu´un transfert de 69 millions de m3 s´ajoutera au volume emmagasiné à Beni Haroun à partir du barrage de Boussiaba, près d´El Milia, dans la wilaya de Jijel.
Les équipements de ce barrage, en l´occurrence, la station de pompage de Douar el Bidi et la station de traitement de Aïn Tine, traitent respectivement et par jour, 300.000 à 400.000 m3 et 40.000 à 60.000 m3 destinés à l´alimentation des couloirs centre et nord de la wilaya de Mila, tandis que la wilaya de Constantine bénéficie du pompage de 250.000 m3/jour destinés à l´alimentation en eau potable, selon M.Manaâ.
Le complexe hydraulique de Béni Haroun est destiné à alimenter, en tout, six wilayas en AEP en plus de l´irrigation de 30.000 hectares dont les périmètres de Téleghma.
Le wali de Mila a, par ailleurs, considéré que le barrage de Béni Haroun constituera à l´avenir «un pôle touristique de premier plan», agrémenté d´un lac d´une grande superficie, d´une forêt et du pont géant de oued Dib. Le chef de l´exécutif local a indiqué que 10 zones d´extension touristique (ZET) ont été proposées dernièrement, dont l´une concerne Béni Haroun où les atouts touristiques locaux peuvent être à l´origine de la création d´un grand nombre d´emplois.
Notons que lors de sa tournée, le wali s´est rendu dans la localité voisine de Annouche-Ali où il a supervisé une partie des travaux d´extension du réseau de gaz naturel destiné à alimenter près d´un millier de foyers dans ce village de 5000 habitants. Il a également posé, dans un établissement scolaire, la première pierre d´une demi-pension devant servir 200 repas/jour.